Now Reading:
RDC: En quête des minerais à Kolwezi, Chemicals of African détruit 1250 habitations

RDC: En quête des minerais à Kolwezi, Chemicals of African détruit 1250 habitations

La dénonciation des victimes de ces démolitions est relayée par la coalition pour la sauvegarde des droits humains qui condamne un silence complice des autorités.

L’entreprise Chemicals of african viole le nouveau code minier au village de Mukumbi, près de Kolwezi, mais le gouvernement ne réagit pas. Depuis 3, des rapports qui lui ont été adressés n’ont pas produits de résultats, fait savoir la coalition pour la sauvegarde des droits humains.

« Au total, elle a déjà démoli 1250 habitations, écoles, marchés locaux, hôpitaux, églises et aires de jeu », indique l’Ong qui précise que des villageois victimes sont dans l’errance.

Celà est inquiétant alors que le code minier pose entre autres conditions préalables à l’exploitation, l’indemnisation et la relocalisation des populations installées sur un site minier découvert, fait observer la coalition.

Ces activistes des droits de l’homme dénoncent dans cette affaire des violations des droits de l’homme à Mukumbi et demandent aux autorités de rétablir les victimes dans leurs droits avant un mois. Au passage, l’ONG vient de traduire en justice l’entreprise Chemicals of African pour violation des droits de l’homme.

Elle met aussi sévèrement en garde toute autre société qui serait tentée d’exercer où que ce soit en RDC en violation des textes légaux dans le domaine minier.

Par la rédaction

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.