Now Reading:
Insalubrité à Kinshasa : une organisation dénonce un phénomène à la base de beaucoup de maladies

Insalubrité à Kinshasa : une organisation dénonce un phénomène à la base de beaucoup de maladies

REFESU, c’est le nom de cette organisation qui vient de dénoncer une insalubrité sans désemparée qui sévit ces derniers temps dans la ville province de Kinshasa.

Dans un document dont les volcans news.net s’est procuré une copie, le REFESU déplore et dit regretter le fait que des ordures, des immondices, des dépotoirs des déchets sont visibles dans la capitale RD Congolaise au vus et sus des autorités urbaines compétentes pourtant un grand problème de santé publique avec comme conséquences plusieurs maladies mais salles et d’origine hydrique notamment le paludisme, la fièvre typhoïde sans oublier d’autres conséquences fâcheuses et sur l’homme et sur l’environnement.

Le REFESU a fait cette dénonciation à l’occasion de sa remise des objets classiques aux élèves orphelins vivant dans la commune de Mongafula.

A cette occasion, cette organisation environnementale a choisi 12 des jeunes démunis pour travailler dans la fabrication du compost dans l’objectif non seulement de contribuer à la protection de l’environnement mais aussi et surtout de leur permettre de s’auto-prendre en charge moyennant les produits issus de leurs services.

« Comme engagement, nous venons de sélectionner douze jeunes démunis et orphelins majeurs pour les premières expérimentations. Ils vont produire du compost et réaliser des recettes pour une auto prise en charge. » Ont fait savoir les responsables de cette organisation.

La mission de la gestion des déchets étant l’apanage de l’autorité urbaine, cette organisation le REFESU qui rappelle que les engrais, une fois produits, peuvent être un moyen efficace pour lutter contre l’insalubrité dans la ville de Kinshasa, demande la démission immédiate du mairie de la ville de Kinshasa pour ce qu’il qualifie de violation des droits de l’homme pour ne pas assurer aux kinois un environnement sain.

« L’insalubrité est à la base de beaucoup de maladies et autres conséquences fâcheuses. Comme il en va de la vie de la population, nous exigeons la démission immédiate de l’autorité urbaine à dater de ce jour et cela avec une poursuite judiciaire pour violation flagrante des droits de l’homme » poursuivent-ils.

Pendant ce temps, l’organisation quise réserve de déclencher une série d’actions citoyennes et user des tous les moyens légaux pour obtenir cette démission de l’autorité urbaine qui, selon elle, a failli à sa mission, envisage des sensibilisations porte à porte sur la gestion correcte et durable via la séparation en trois poubelles des déchets, des ordures bio et non biodégradables comme elle a eu à le démonter dans ses sensibilisations de samedi dernier à Kinshasa.

Outre le porte à porte, l’organisation compte multiplier ce genre d’expérimentation dans d’autres communes de la ville province de Kinshasa pour mobiliser et faire comprendre et faire adhérer un grand nombre de la population à cette lutte.

Croyant obtenir la démission de l’actuelle autorité urbaine, au finish l’organisation recommande d’ores et déjà à la nouvelle autorité qui pourra venir de développer une méthode de suivi pour assurer l’évacuation régulière et en temps convenable des immondices dans la ville en renforcer la collaboration entre la population et les services d’assainissement pour le but ultime qui est la propreté de la ville.

Victoire Muliwavyo

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.