Now Reading:
Goma: Une trentaine de femmes du marché Kahembe outillées sur les normes commerciales des petits commerçants transfrontaliers.

Goma: Une trentaine de femmes du marché Kahembe outillées sur les normes commerciales des petits commerçants transfrontaliers.

Plus de 30 femmes, toutes petites commerçantes du marché Kahembe ont été outillées ce mardi 16 Novembre 2021 sur des mécanismes et moyens de réglementation des normes commerciales des petits commerçants transfrontaliers émanant des plusieurs filières.

C’était au cours d’un atelier rendu possible par l’association des Commerçants Transfrontaliers (ACT) sous l’appui financier de Alerte International.

Selon Brigitte Kisuba, Présidente de la platte forme des associations et coopératives des petits commerçants transfrontaliers de la ville de Goma, l’objectif est de vouloir planifier le travail et ce secteur des petits commerçants pour amener ces derniers à quitter l’étape des petits commerçants jusqu’à être compter aussi dans le rang des grands commerçants.

« Aujourd’hui, nous nous sommes rencontrer pour planifier notre service, parce que quand le petit commerçant ne planifie pas bien son travail c’est à dire il ne pourra pas évolué et se développer parce que notre objectif n’est pas que le petit commerçant demeure petit commerçant mais nous cherchons à ce que le petit commerçant ou gagne petit mais plutôt qu’il puisse émerger et devenir même un grand commerçant un jour » a fait savoir Brigitte Kisuba

Les participantes sont les femmes, petites commerçantes de la ville de Goma mais avec un accent particulier avec celles exercants leurs activités dans le marché Kahembe situé dans l’Est de la ville au Quétier portant le même nom, un marché qui pourtant a été plusieurs fois boycotter par les petits commerçants au motif d’être enclavé favorisant ainsi la clientèle aux petites commerçantes ambulantes en provenance du Rwanda voisin, la Présidente de ACT qui salue la mesure du maire policier de Goma qui, il y’a deux mois maintenant,a réussi à déloger ces femmes les longs des artères principales où elles oeuvraient au péril de leur vie, motive le choix de la grande partie des femmes par le fait ce marché Kahembe reste le seul marché agrée pour le dispatching vers d’autres marchés.

« Nous avons choisi la plupart des femmes issues du marché Kahembe par ce que c’est le seul marché qui doit fournir d’autres marchés qui se trouvent dans la ville de Goma. Donc les articles et produits proviennent du Rwanda, ils sont déposés d’abord ici puis alors d’autres commerçants viennent acheter en gros ici à Kahembe puis eux aussi dispatche dans d’autres marchés et les produits alimentaires atteignent ainsi d’autres marchés de la ville » a-t-elle rencherit

Pour ce faire, un accord mixte et qui sera, après signature par les autorités compétentes, après amendement, un guide de travail en terme de ROI a été conçue par ces femmes petites commerçantes. Ce guide reprend plusieurs recommandations pour améliorer le secteur des petits commerçants transfrontaliers et lutter ainsi contre des zizanies qui en découlent souvent aus sein des petites commerçantes et du Congo et du Rwanda. C’est entre autres recommandations : le respect du chronogramme lui impartie en cas d’importation et l’utilisation des engins adaptés selon le produit importé, la lutte contre la salubrité dans le marché et la contribution à la conservation de l’environnement

Brigitte Kisuba invite ces femmes outillées d’aller faire la restitution et la vulgarisation du règlement d’ordre intérieur qui vient d’être établi afin de ceux derniers leur tour soit aussi au courant de cette réglementation qui prévoit à son sein des fortes sanctions en cas de dérapage.

Victoire Muliwavyo à Goma

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.