Now Reading:
Ituri : Les importateurs pétroliers menacent de fermer leurs stations durant deux semaines sur toute la province

Ituri : Les importateurs pétroliers menacent de fermer leurs stations durant deux semaines sur toute la province

Les opérateurs économiques du secteur des produits pétroliers de la province de l’Ituri, une structure au sein de la fédération des entreprises du Congo FEC/Ituri, menacent de fermer leurs stations carburants durant deux semaines sur toute l’étendue de cette entité provinciale.

Ces pétroliers disent protester contre la taxe erronée de la division des hydrocarbures estimée à 175 milles dollars américains par importateur pétrolier de l’Ituri, taxe jugée d’illegale car en Ituri, il n’existe aucun fournisseur des produits pétroliers comme l’exige le document rendant publique cette taxe mais plutôt les importateurs ou distributeurs de ce produit pilote.

Dans une lettre adressée au ministre national des hydrocarbures après leur réunion du lundi 18 octobre dernier, l’on peut lire que ces importateurs du carburant et ses substituants demandent à ce membre du gouvernement Sama LUKONDE d’annuler purement cette décision pour éviter le désagrément dans ce secteur en Ituri et que la FEC Ituri aussi, les soutient dans cette démarche qui vise à ramener les pétroliers dans leurs droits.

 » Aucun de nos membres frappés par les notes de débit et de perception que nous constatons n’a conclu le contrat de fourniture des produits pétroliers avec l’État congolais parce qu’il ne remplisse pas les conditions pour être fournisseur professionnel. À leur qualité des importateurs ou distributeurs des produits pétroliers, ils sont régis par les arrêtés portant réglementation de l’activité de l’importation et commercialisation ainsi que du transport-stockage des produits pétroliers qu’ils respectent régulièrement et ne peuvent en aucun cas être soumis aux obligations d’un fournisseur en matière non fiscale. D’où cette taxe est erronée pour nous importateurs vu qu’elle concerne les fournisseurs que nous ne sommes pas  » peut-on lire dans ce document parvenu à lesvolcansnews.net et conjointement signé le 19 octobre dernier par Daniel Mugisa président provincial des opérateurs économiques du secteur pétrolier et Arsène Lombu, président intérimaire du conseil provincial de la FEC Ituri représentant son chef empêché.

 » Nos membres étant des importateurs et distributeurs des produits pétroliers bien identifiés par la division provinciale des hydrocarbures et la division provinciale de l’économie nationale à ces qualités et non fournisseurs, la FEC dont font partis les pétroliers vous souhaiterait gré, excellence Monsieur le ministre de bien vouloir annuler purement et simplement cette perception erronée afin de prévenir tout désagrément  » lit-on encore.

Soulignons que ces opérateurs économiques, particulièrement ceux des produits pétroliers par l’entremise de leur président provincial Daniel Mugisa observe l’état pour une durée de jours qui n’était pas révélée pour la suppression ou annulation de cette perception, faute de quoi, toutes les stations-service de tous les 5 territoires de l’Ituri, et celles de Bunia y comprise, ne vont pas fonctionner pour une durée de 2 semaines fermes.

Nickson Manzekele depuis Bunia

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.