Now Reading:
Nord-Kivu : Pas de grève sèche dans la province éducationnelle 3 contrairement à certaines bouches

Nord-Kivu : Pas de grève sèche dans la province éducationnelle 3 contrairement à certaines bouches

Malgré l’appel fait par l’intersyndicale des enseignants sur toutes l’étendue de la province du Nord-Kivu, celui d’observer une grève sèche, les activités scolaires se poursuivent normalement dans la province éducationnelle Nord-Kivu 3 dans sa sous-division Masisi 2 et d’autres coins de la sous-division.


Dans une descente réalisée par la rédaction de lesvolcansnews.net ce jeudi 14 octobre 2021 dans le groupement de Kamuronza en territoire de Masisi, il a été observé que les écoliers, élèves et enseignants des écoles conventionnées tels que l’école conventionnée islamique MATCHA, EP KIBANJA, LUHANGA, KASINGA/SAKE, BUZIHE,MULULU et bien d’autres, répondent tous présents chaque matin dans le respect des mesures barrières pour lutter contre la covid-19.

En échange avec lesvolcansnews.net, Bitwe Binwa Jean pierre directeur de l’Ecole Primaire BUZIHE, a fait savoir que depuis le jour de la rentrée scolaire, les activités se déroulent à la normale tout en notant le défis du fait que l’effectif des élèves est passé dans son école de 532 à 700, situation qui ne favorise pas la travail pour les enseignants qui souvent ont mal à faire la cotation et la correction.

‘’ Avec une classe qui devrait encadre en moyenne 50 élèves depuis le début de l’année scolaire, nos effectifs ont augmenté. c’est bien mais nous avons encore beaucoup de difficultés avec 8 classes qui ont 700 enfants, ça complique les professionnels de la craie qui se retrouvent entre d’encadrer 120 voir même 145 enfants par classe, une situation que nous avons commencé a enregistré depuis l’avènement de la gratuite en RDC »,a-t-il révélé.

Occasion pour Janvier Luneno Mukuba préfet des études de l’institut Mululu SAKE toujours en groupement de kamuronza dans le territoire de masisi de révéler que la situation est certe compliquée mais les enseignants devront d’abord penser à ces enfants qui sont innocents et au gouvernement de faire sa part car c’est lui qui est le responsable de l’éducation en RDC et cela ne changera pas aujourd’hui.

De son cote, la société civile en groupement de Kamuronza le gouvernement devrait jouer son rôle de parent car toutes les enseignants qui sont en grève sèche sont aussi des responsables au sein de leurs famille, si ils ont arrivé à prendre une telle décision pas seulement au Nord-Kivu mais en RDC. c’est-a-dire qu’il a un problème très sérieux qui ne peut trouver solution auprès des autorités passant par le ministre de l’EPST tout en félicitant les professionnels de la craie de la province éducationnelle Nord-Kivu 3 qui ont prouvé d’abord leur passion pour l’instruction des enfants en ouvrant les portes le jour de la rentrée malgré quelques difficultés d’ordres organisationnels qui doivent intervenir au sein de la province éducationnel Nord-Kivu3.

Richard kubuya.

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.