Now Reading:
Ville morte à Beni : Pour la deuxième journée ce mardi, les habitants l’ont observée

Ville morte à Beni : Pour la deuxième journée ce mardi, les habitants l’ont observée

Pour la deuxième journée consécutive ce mardi 14 septembre 2021, les activités socio-économiques sont restées paralysées pendant une bonne partie de la journée en ville de Beni(Nord-Kivu).

Par ce geste, les habitants répondaient ainsi à l’appel à deux journées villes mortes soit hier lundi et ce mardi, un appel de la société civile ville de Beni pour selon elle, décrier la montée en flèche de l’insécurité et de la criminalité urbaine dans cette ville du Nord-Kivu dans l’Est de la RDC.

Selon l’observation faite par nos confrères de Beni, du rond-point Nyamwisi notamment jusque dans le quartier commercial de Matongé, les portes de boutiques et magasins étaient hermétiquement fermées. Même constat qui a été fait au niveau du marché central de Beni où aussi les activités n’ont pas été au rendez-vous en dépit de la menace du maire de la ville qui annonçait qu’il allait sceller les portes des responsables des commerces et services qui n’auront pas ouvert leurs activités.

Tout comme pour la première journée, ce mardi, deuxième et dernière journée de ces journées villes mortes, la circulation est restée aussi timide a indiqué Maître Pépin Kavota, président de la société civile de Beni qui s’est dit satisfait de voir la population non seulement se mobiliser autour du mot d’ordre mais aussi et surtout qui, selon lui, a fait preuve de maturité en bravant la peur.

“Nous sommes satisfaits de la première journée, nous l’évaluons positivement à plus de 90%, nous croyons que ça sera aussi pareille,” a fait savoir Maître Pépin Kavotava.

Précisons que cette forme de manifestation intervient alors que la ville est sous l’état de siège qui voudrait à ce que toute forme de manifestation soit interdite. Les acteurs de la société civile dans la région qui envisagent d’autres actions de grande envergure pour pousser les autorités à mettre complétement fin à l’insécurité grandissante dans cette région, ont promis de faire une évaluation de ces deux journées villes mortes avant de passer à une autre étape.

Victoire Muliwavyo

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.