Now Reading:
Affaire Bukanga-Lonzo: le procès de Matata Ponyo fixé au 25 octobre prochain

Affaire Bukanga-Lonzo: le procès de Matata Ponyo fixé au 25 octobre prochain

Le procès qui oppose le ministère public à l’ancien premier Ministre de la RDC Matata Ponyo dans l’affaire dit « Bukangalonzo » pourra démarrer le 25 octobre prochain.

C’est ce qu’annoncent ce lundi 13 septembre 2021 plusieurs sources au sein de la Cour constitutionnelle, après plusieurs semaines de bras de fer entre la justice congolaise et Matata Ponyo lesquelles ont été citées par nos confrères de Jeune Afrique.

En effet, initialement visé par une demande de levée de son immunité, l’ex premier ministre de la RDC pourra être à la barre pour se défendre des griefs des détournement de deniers publics dans le cadre du Parc Agro industriel de Bukanga Lonzo qui était destiné à la relance et l’amélioration de l’agriculture dans toutes ses formes pour lutter contre rla famine au pays.

Alors qu’il venait d’échapper de justesse à la levée de ses immunités parlementaires sur demande de la cour, ce n’est qu’un mois après soit début juillet que cet élu et fils de Maniema avait vu d’autres auditions ouvertes contre lui pour cette fois là un autre dossier, celui de la zaïrianisation et pourra se défendre quant à ce le 25 octobre prochain conformément à l’annonce de la cour constitutionnelle.

Si nombreuses personnalités proches du pouvoir en place ont toujours soutenu la justice de poursuivre Matata Ponyo l’incriminant de plusieurs griefs dont le détournement des derniers publics, de son côté, l’ancien premier Ministre lui par contre a toujours dénoncer ce qu’il qualifie d’un « acharnement judiciaire », critiquant à plusieurs reprises une « procédure politique »

Il faut préciser que Matata Ponyo, Premier ministre de 2012 à 2016, est présenté par l’Inspection General des Finances IGF comme « l’auteur intellectuel » de ce détournement. Publié le 18 novembre 2020, le rapport de l’IGF a dénoncé le détournement de 205 millions de dollars sur les 285 millions alloués au projet agricole Bukanga Lonzo, lancé en 2014. Ce qui avait conduit au procureur général près la Cour constitutionnelle, de se saisir du dossier pour demander l’autorisation de poursuivre cet ancien Premier ministre devenu aujourd’hui sénateur.

Victoire Muliwavyo

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.