Now Reading:
Crise post-éruption volcanique : L’ONG Mercy corps apporte son aide en eau potable à la population victime de Kibati et Buhumba

Crise post-éruption volcanique : L’ONG Mercy corps apporte son aide en eau potable à la population victime de Kibati et Buhumba

C’est dans le cadre d’éviter une crise sanitaire secondaire et garantir le respect des normes humanitaires minimales en matière d’approvisionnement en eau que l’ONG Mercy Corps continue de fournit une assistance en eau potable aux familles déplacées à la suite de l’éruption du 22 mai de l’année en cours.

Au cours d’une descente effectuée ce vendredi 06 août 2021 par la coordination de cette ONG, les autorités locales ainsi que d’autres acteurs humanitaires impliqués dans le domaine de l’eau en province du Nord-Kivu, que les dégâts causés par la coulée de lave ont été constatés au niveau des infrastructures d’eau dans cette partie de la province, notamment au niveau du réservoir de Bushara, ce qui bloque encore la distribution d’eau à une partie de la population de Goma et une partie du territoire de Nyiragongo.

Mercy Corps continue à fournir 30 mille litres d’eau potable à 450 familles à Kibati chaque jour.
Des camions citernes remplissent, deux fois par jour, 3 bladders d’eau de 5 mille litres d’eau installés dans 2 sites de la zone de Kibati situés au pied du volcan et plus de 1 570 personnes y ont été déplacées suite à la coulée de lave du volcan Nyiragongo.

‘’Nous sommes infiniment reconnaissant à Mercy corps pour cette eau qu’il nous apporte puisque, autres fois, il fallait toute une journée pour aller chercher l’eau du côté de Goma et plus de deux heures du côté du Rwanda juste pour un bidon mais aujourd’hui nous avons plus de 4 bidons vue que l’eau est déjà là, grâce à Mercy corps,’’ affirme madame Naino Perusi, mère de 7 enfants, sentiment partagé par Ntibutse Bugesha André, un cadre de base à Kanianja.

Pour madame Petra Hoskovec, Chef de mission par intérim de Mercy Corps en RDC, les évaluations approfondies de l’état de réservoir de Bushara, dont les résultats sont attendus vers la fin du mois d’août, sont cruciales pour évaluer le niveau des dommages à l’intérieur du réservoir et de concevoir un plan de réparation approprié afin de pouvoir rétablir l’approvisionnement permanent en eau dans la partie nord de la ville de Goma et du territoire de Nyiragongo.

Il est à noter que deux mois après l’éruption du volcan Nyiragongo, la population de Kisheke en groupement Kibati et Kanyanja en groupement Buhumba, à une vingtaine de kilomètres de la ville de Goma continue de jouir de l’assistance apportée par cette organisation Internationale, une réponse favorable au moment où la pandémie de COVID 19 continue de faire la une en province du Nord Kivu.

Richard Kubuya

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.