Now Reading:
Nord-Kivu: la loi sur la congolité est anti-constitutionnelle et pure provocation (Hon. Sasita)

Nord-Kivu: la loi sur la congolité est anti-constitutionnelle et pure provocation (Hon. Sasita)

La proposition de la loi sur la congolite qui veut à ce que le Président de la République soit né d’un père et mère congolais initiée par le Député Noël Tshiani, continue à défrayer la chronique dans la classe socio-politique.

Dans une interview accordée à les volcans news.net ce vendredi 16 juillet 2021, le député Kakule Sasita n’est pas resté indifférent.

Pour cet élu de Lubero et coordonnateur d’Ensemble pour la République (parti de Moïse Katumbi), ancien gouverneur de l’ex Katanga qui semble être la principale cible, ce projet de loi est une provocation pure et simple est qui va à l’encontre du peuple Congolais, de non maîtrise de la loi en la matière,mais aussi d’une faiblesse de l’autorité de l’État.

« Comment quelqu’un peut se réveiller et parler de la loi sur la congolite qui n’existe pas dans la constitution, pour vouloir esquiver le vrai terme qui est la loi sur la nationalité,parcequ’il connait que les Congolais ne peuvent jamais accepter cela. Ce n’est pas question d’un seul individu qui serait visé ni moins un parti politique quelconque, c’est tout un peuple qui est attaqué indirectement. D’ailleurs, avec l’adoption de ce projet de loi ce qui est entrain d’être fait comme état de siège ou toute autres stratégies de pacification du Nord Kivu et de l’Ituri, nous devons le dire comme ça. Moïse Katumbi n’a pas été candidat en 2018,le pays a continué à fonctionner, d’où c’est un problème qui nous concerne tous» a déclaré Kakule Saa sita

Tout en faisant référence à la tentative de modification de la constitution par le régime précédent, cet élu de Lubero appelle la classe politique Congolaise à tirer des lessons de la dernière expérience afin de ne pas plonger le pays dans la crise et dans un soulèvement sans précédent.

« Que ceux qui sont ministres, membres du gouvernement apprennent de l’histoire récente de la modification de la constitution, ceux qui sont à la présidence apprennent, même la communauté internationale,la Monusco et d’autres citoyens, qu’ils ont leur part de responsabilité, puisque l’avancement de cette maguille,de cette tricherie qu’on appelle Congolite ne va pas bénéficier à personne » renchérit-il

Signalons que c’est le jeudi 8 juillet dernier que cette loi a été déposé au bureau de l’Assemblée nationale. Depuis lors, son examin pour son probable adoption traîne suite à des fortes agitations qui s’enregistrent. Ce jeudi 15 juillet, les membres du camp Katumbi ont fait une déclaration interdisant aux députés de débattre autour de cette loi estimant qu’elle n’est pas opportune.

Victoire Muliwavyo

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.