Now Reading:
Dossier Tribalisme ESU : « Je connais l’hon Muhindo Nzangi, il est intègre, légaliste et n’a jamais été Tribal »(Dr Salomon Ndoole)

Dossier Tribalisme ESU : « Je connais l’hon Muhindo Nzangi, il est intègre, légaliste et n’a jamais été Tribal »(Dr Salomon Ndoole)



« Je voudrais rappeler à tout le monde au calme et à l’apaisement. L’excellence Muhindo Nzangi n’est pas ce qu’on lui accuse, Nzangi c’est une intégrité, un légaliste, une grandeur intérieure, un père de famille qui considère tout lemonde et toutes les ethnies. »

C’est en gros la réaction d’un proche qui a côtoyé et qui continue de côtoyer le Ministre national de l’enseignement supérieur et Universitaire face aux accusations venant de tous les sens incriminant ce dernier d’être tribal car, selon ces accusations, ce dernier manœuvrerait pour faire tomber le Recteur Munyanga à la tête de l’Université de Goma au détriment de quelqu’un d’autre qui serait de sa communauté.

C’est dans cette optique que le Docteur Salomon Miyatsi Ndoole n’a pas voulu laisser indifférentes ce qu’il qualifie de gratuites et simples accusations à l’endroit de son mentor politique.

Dans une interview exclusive à lesvolcansnews.net, ce membre de Ensemble pour la République au Nord-Kivu mais ressortissant de Masisi, a révélé que le Ministre Muhindo Nzangi a déjà depassé ce niveau bas qu’on veut lui coller et n’a jamais été dans la guerre ethnique inutile.

« Regardez, nous tous sommes chez Nzangi. Est ce que nous sommes de sa communauté ? Les gens qui occupent des postes dans son ministère sont-elles toutes de sa communauté ? Je crois que non. Je vous rappelle d’ailleurs que l’excellence Muhindo a fait et fait ce que moi je n’ai jamais vue chez les autres leaders de notre province ici au Nord-Kivu. C’est un leader qui fait l’égalité et il partait même loin pour faire l’équité des gens. C’est à dire les gens doivent se calmer et arrêter aussi d’accuser gratuitetement des hommes intégres et grands sans preuves, » a-t-il signifié

Ce jeune Docteur rappelle par ailleurs que lui et plusieurs autres jeunes ont appris de la politique auprès de Nzangi et évoluent sans couc aucun.

Pour lui, si Nzangi était tribal, il n’allait pas réaliser jusqu’à 50.000 voix et devenir ainsi le meilleur élu du Nord-Kivu.

« Nous tous, nous avons appris la politique chez lui et nous sommes là bien traités. Si lui était tribal est ce que nous continuerons à être là à ses côtés sans frustrations ? Autour de lui vous pouvez avoir des hundes, des Nyanga, Tembo etc et qui avancent positivement sans aucun cal car lui est un rassembleur. Il sait comment un père de famille se comporte, il a une grandeur intérieure. Je vous rappelle aussi que Nzangi a eu plus de 50milles voix dans cette ville. Si vraiment il était jugé des tribal par ses électeurs, est ce que ces derniers auraient voté pour lui jusqu’à réaliser ce grand score. Il a été voté par tous car toutes les gens voulaient voir un gouverneur et député intègre encore passer
Ces jugements sont loin de sa nature, » a renchéri Dr Salomon Miyatsi Ndoole.

Ainsi, il appelle toutes les personnes et communautés du Nord-Kivu, tireurs de ficelles d’arrêter avec cette pratique qui selon lui, ternit non seulement l’image de la province mais aussi et surtout empiéte sur son développement.

Rappelons que dans une lettre adressée au premier ministre mercredi 17 juin dernier, la communauté des ressortissants de Walikale s’est opposée à la démarche du ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire Muhindo Nzangi qui, selon elle, vise à remplacer le recteur Sylvain MUNYANGA de l’Université de Goma, qui est un fils de Walikale pour des fins électoralistes et tribales.

Tout en rappelant que le bilan de l’actuel Recteur de l’UNIGOM est largement positif, Biteko Nzuki Eli, président de la communauté des ressortissants de Walikale a invité le ministre Muhindo Nzangi à revenir à la raison car le recteur de l’UNIGOM, le professeur ordinaire Sylvain MUNYANGA n’a pas encore fini son mandat.

Victoire Muliwavyo à Goma.

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.