Now Reading:
Ituri : Après les affrontements à Fataki, l’armée neutralise 21 miliciens Codeco et récupère 5 armes

Ituri : Après les affrontements à Fataki, l’armée neutralise 21 miliciens Codeco et récupère 5 armes

Après que l’armée ait démantelé le matin du samedi 12 juin dernier, une embuscade tendue par les éléments de la coopérative pour le développement du congo (CODECO), des affrontements avaient alors opposé les forces armées à ces miliciens à Fataki dans le secteur de Walendu Djatsi en territoire de Djugu.

Ces affrontements qui ont duré presque toute la journée se sont soldés sur un échec pressant de cette milice qui, dans son cas, a perdu 21 de ses éléments au côté de 5 armés récupérées ainsi que plusieurs blessés internés dans la structure sanitaire de la place pour respect de droit international humanitaire, révèle le porte parole de l’armée en Ituri.

Selon le lieutenant Jules Ngongo, ces miliciens sous le rouleau compresseur de l’armée ont fui quelques uns vers katoto-kparanganza où ici, ils ont tué un colonel de l’armée congolaise, ses deux gardes du corps et sa femme mqui étaient tous atteints par des balles tirées par ces renégats lors de leur fuite et débandade.

 » À Fataki hier, les forces armées alertées par sa population ont détruit une embuscade qui était tendue par les miliciens Codeco qui s’est soldée à un échec cuisant et qui n’était qu’une velléité consistant à tuer les civils et s’attaquer contre les FARDC. Après cela, il y a eu échange où l’armée a infligé une lourde perte à l’ennemi où nous avons aujourd’hui 21 miliciens Codeco neutralisés et 5 armes de type Aka 47 récupérées ainsi que plusieurs blessés internés dans l’hôpital de Fataki «  annonce cet officier militaire.

 » Dans leur débandade après avoir eu des pertes énormes, ils ont commencé à tirer partout et ils ont pris la direction de katoto-kparanganza. De là ils ont commencé à tirer et un officier, ses deux gardes du corps et sa femme ont été atteints par balle pour cause Congo  » ajoute-t-il.

À l’en croire, cette matinée, les miliciens qui avaient fui le combat hier samedi 12 juin sont venus récupérer les corps de leurs collègues neutralisés par les éléments de l’ordre qui les ont, une fois plus, combattus aussitôt aperçus de loin.

Néanmoins, il a rendu un vibrant hommage à ces vaillants militaires qui étaient tombés sur le champs de bataille pour cause Congo.

Nickson MANZEKELE, à Bunia

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.