Now Reading:
Kasaï central : Déjà 100 milles signatures récoltées par le Front patriotique 2023 pour supprimer des institutions budgetivores en RDC

Kasaï central : Déjà 100 milles signatures récoltées par le Front patriotique 2023 pour supprimer des institutions budgetivores en RDC

La coordination provinciale du Kasaï central se réjouit des résultats obtenus dans la collecte des signatures pour supprimer les services ou institutions budgetivores en République démocratique du Congo.

Dans une communication faite à la presse ce mercredi 09 juin 2021, le coordonnateur provincial du Front Patriotique au Kasaï central, précise que la province sous étude a récolté 2 630 signatures.

Job Kuyindama salue la bravoure de ses combattantes et combattants pour leurs efforts. Selon Kuyindama, certaines institutions constituent un gaspillage monétaire et cite entre autres : CNSA qui n’existait que pour la passation du pouvoir à l’époque, sénat qui joue presque le même rôle que l’assemblée nationale, les assemblées provinciales car elles sont à la base de sous développement de leurs provinces en votant des motions sentimentales rien que pour les intérêts individuels et non communautaires,…

Il suggère par moment que payer des telles institutions dévient une sorte de détournement de fonds publics qui peuvent aider à la construction du pays.

 » Le front patriotique 2023 n’a pas choisi de manière au hasard d’accompagner la vision quinquennal du chef de l’état, notre manière de le soutenir ou de l’accompagner c’est ce que nous avons fait. Ça prouve à suffisance que nous voulons que nous soyons dans la ligne maîtresse de la vision du président de la République pour qu’enfin, la population congolaise se retrouve dans la gestion du pouvoir. C’est que à la place de vouloir le bien être des congolais, il y a des congolais autres eux même peut être avec leurs petits groupes. Nous voulons que ces pratiques cesse. C’est aussi une autre forme de détournement. Car payer les gens qui ne travaillent pas pour le compte du peuple congolais c’est aussi une forme de détournement, » a martelé Job Kuyindama le coordonnateur provincial du Front Patriotique au Kasaï central.

Cet acteur politique appelle à la bonne conscience du président de l’Assemblée nationale pour qu’il prenne cette question à chaud et que ça fasse objet d’un débat à l’Assemblée nationale.

Précisons que 136 830 signatures sont le total exact de ces paraphes récoltées.

Alexis Mulumba wa Mishonyi, à kananga

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.