Now Reading:
État de siège : Les autorités militaires sommées d’élucider les causes de la mort d’un enseignant décapité à Kasindi

État de siège : Les autorités militaires sommées d’élucider les causes de la mort d’un enseignant décapité à Kasindi

Tard dans la soirée du lundi 7 juin de l’année en cours, Muhindo Mathe Grâce âgé d’une trentaine d’années, Ingénieur-architecte et professeur des techniques de construction à l’Institut Monseigneur Grison du centre scolaire de Kasindi, a été sauvagement assassiné par coups des machettes dans le village de Kathaghatha en secteur Ruwenzori dans le territoire de Beni au Nord-Kivu, dans une agglomération éloignée de son domicile habituel.

Un hommage régional lui sera rendu ce mercredi dans la ville commerciale de Butembo, où réside sa famille biologique. Pour l’instant, les animateurs de l’éducation de Kasindi somment les autorités politico-administratives et militaro-policières de faire la lumière sur cette mort dont les circonstances restent inexplicables.

En effet, son corps sans souffle de vie a été retrouvé avec des blessures en couteau tellement grave au niveau de l’abdomen, la colonne vertébrale et au niveau de la tête, l’un des médecins du centre de santé de référence de Lubiriha qui a procédé à l’autopsie a laissé entendre que ces coups de poignard ont occasionné l’hémorragie interne de manière excessive jusqu’à l’asphyxie respiratoire globale de la victime.

« Nous voulons en savoir davantage, sur les circonstances de la mort du professeur Muhindo Grâce Mathé, » a dit M. Mbema Bwana Ndeke Bin Irimangoma, président du Centre scolaire de Kasindi.

Pour l’instant c’est l’indignation, la colère, la tristesse et mille et un sentiments nostalgiques qui s’observent sur les visages des chevaliers de la craie blanche, de cette partie du grand Nord-Kivu qui suggèrent que les enquêtes amorcées par le comité local de sécurité puissent aboutir à un résultat contraire au passé des évènements peu reluisant où la finalité des investigations constitue un véritable model du mystère terrestre.

Il convient de signaler en outre qu’aucun des agresseurs n’est aux arrêts en dépit de la mobilisation des services spécialisés.

PAUL ZAÏDI

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.