Now Reading:
Ituri : Incendie de l’hôpital anglican de Boga, Médecins sans frontières condamne cet acte inhumain

Ituri : Incendie de l’hôpital anglican de Boga, Médecins sans frontières condamne cet acte inhumain

L’hôpital général de référence de Boga dans la province de l’Ituri en République Démocratique du Congo (RDC) a été la cible délibérée d’une attaque brutale le 7 juin dernier.

Cet acte inhumain n’est pas passé sous silence du côté de l’organisation médecins sans Frontières qui condamne fermement cette barbarie qui commence à arriver au niveau soit les hôpitaux soit les sites de déplacés.

 » Après cet événement horrible, MSF ou Médecins Sans Frontières, en sait très peu sur les auteurs ou le motif de l’attaque mais nous en savons assez pour réaliser que la dernière structure qui fournissait des soins de santé à la population vivant dans cette partie négligée de l’est de la République Démocratique du Congo n’est plus en mesure de fonctionner. La pharmacie et la droguerie de l’hôpital ont été pillées, le service de soins intensifs incendié et les bâtiments mis en sac selon les premières évaluations faites par une équipe du ministère de la santé encore présente sur place. Neuf enfants hospitalisés dans le service pédiatrique de l’hôpital et deux adultes attendent d’être évacués vers l’hôpital général de référence de Gety, soutenu par MSF, car la structure sanitaire est à court de médicaments. Au moins huit patients, dont trois souffrant de blessures par balle, sont arrivés à l’hôpital de Gety hier soir. MSF est très préoccupé par la situation actuelle dans la province de l’Ituri, et surtout par les conséquences négatives qu’elle aura sur les patients déjà vulnérables que nous servons actuellement ou que nous essayons d’atteindre  » écrit son directeur ou chef pays.

 » Au fur et à mesure que la situation évolue, nous évaluons soigneusement les implications pour les patients. Aucune victime parmi les patients et le personnel n’a été signalée jusqu’à présent, mais nous restons extrêmement vigilants et continuerons à évaluer la situation qui prévaut.
MSF appelle les parties en conflit à respecter les structures de santé et les hôpitaux en tant qu’espaces humanitaires, et à mettre fin aux intrusions qui menacent la vie des travailleurs de santé, des patients et des soignants. Ces actions démontrent clairement un mépris flagrant de la neutralité des hôpitaux et des espaces médicaux « , déclare Frédéric Lai Manantsoa, chef de mission MSF en RDC.

« Toutes les parties ont la responsabilité de veiller à ce que les infrastructures et le personnel médicaux soient respectés «  ajoute notre source.

MSF exprime son indignation face à cet événement et profite de l’occasion pour réitérer la nécessité que chacun y compris les groupes armés étatiques et non étatiques ainsi que les civils à respecter l’action médicale et humanitaire en RDC.

La rédaction

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.