Now Reading:
Éruption Nyiragongo : L’Allemagne décaisse 3 millions d’euros pour assister les déplacés de Goma

Éruption Nyiragongo : L’Allemagne décaisse 3 millions d’euros pour assister les déplacés de Goma

Le gouvernement allemand vient d’emboîter les pas d’autres donateurs et gens de bonne volonté en décaissant une somme de 3 millions d’euros pour soutenir et assister les déplacés de l’éruption volcanique de Nyiragongo survenue samedi 22 mai 2021.

C’est l’Ambassadeur de l’Allemagne en RDC qui l’a annoncé la soirée du jeudi 3 juin 2021 au cours d’une conférence de presse animée par David McLachlan-Karr, Coordonnateur humanitaire des Nations-Unies en RDC.

À en croire l’Ambassadeur Allemand, cette somme a été déposée au Fonds Humanitaire de la République Démocratique du Congo qui pourra définir les rubriques d’interventions selon les priorités de besoin. Face au détournement de l’aide humanitaire qui est décrié par ci par là dans les différents sites des déplacés, Oliver Schnakenberg, émet le voeu de voir cet argent être utilisé rationnellement pour les besoins les plus urgents des sinistrés de l’éruption du Nyiragongo.

« Le montant est de 3 millions d’euros. C’est la contribution que l’Allemagne a fait et c’est effectuer en faveur du fonds humanitaire des Nations-Unies. Nous avons fait de très bonnes expériences avec ce mécanisme et je suis sur que ce montant sera dépensé pour des buts importants  » a révélé à la presse Oliver Schnakenberg.

Rappelons que c’est le jeudi 27 mai dernier que le gouverneur militaire du Nord-Kivu, le lieutenant général Constant Ndima
avait ordonné l’évacuation des populations de 10 quartiers de l’Est de Goma sur les 18 que compte la ville craignant une éventuelle deuxième éruption après celle survenue samedi 22 Mai 2021. Cette situation avait conduit au déplacement massif de près de 400.000 habitants qui avaient pris toutes les directions. Si à Ruthuru, les déplacés le stade Tata Mwami Ndeze Rugabo 2 a servi de lieu de cantonnement, à Sake dans le territoire de Masisi, les déplacés vivent dans les églises, écoles et familles d’accueil. Là bas ils font face à la pénurie d’eau et au manque des latrines où tu se soulager. Les acteurs de la société civile de la région craint que la maladie de choléra endémique dans la région du kivu n’y surgisse.

Victoire Muliwavyo à Goma

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.