Now Reading:
Lutte contre les forces négatives dans l’Est de la RDC : Les pays de la CIRGL et la SADEC optent pour la mutualisation des efforts militaires et non militaires

Lutte contre les forces négatives dans l’Est de la RDC : Les pays de la CIRGL et la SADEC optent pour la mutualisation des efforts militaires et non militaires





C’est l’une des grandes retombées issues d’un atelier de 3 jours tenu à Goma du 3 au 6 mai et qui a réuni autour d’une table les experts des services de sécurité et civils du Burundi, de la République démocratique du Congo (RDC), de l’Ouganda, du Rwanda et de la Tanzanie, un atelier qui faisait suite à la décision de la troisième réunion des Chefs des renseignements et de sécurité qui s’était tenue le 3 février 2020 à Nairobi au Kenya.


Dans un communiqué final sanctionnant ces assises, les participants se sont mis d’accord sur un plan d’action pour les deux prochaines années et ont formulé plusieurs recommandations entre autres:

1. Encourager les forces négatives identifiées à adhérer pacifiquement aux processus de désarmement et de rapatriement volontaire sans conditions politiques.

2. entreprendre des initiatives en vue de couper sources d’approvisionnement aux niveau local, national et régional ainsi que la prévention du recrutement et la circulation illégale des armes légères et petits calibres.

3. Améliorer les programmes de DDR par le renforcement des mécanismes existants et l’amélioration de la coordination entre les commissions nationales au niveau régional.

4. Identifier les actions visant à traiter les causes profondes de l’activisme des forces négatives.

Outre ces recommandations, les participants ont convenu également que le Plan d’action serait mis en oeuvre conformément à leurs engagements aux titres de l’Accord Cadre, du Pacte sur la Sécurité, la stabilité et le développement dans la région des Grands Lacs, du respect des droits de l’homme et du droit international humanitaire ainsi qu’en synergie et complémentarité avec les mécanismes existants.

Les états membres ont aussi sollicité l’appui des garants de l’Accord Cadre à la cellule opérationnelle qui sera mise sur pied et qui sera composé d’experts nationaux chargés d’assurer la coordination quotidienne de la mise en oeuvre des mesures non militaires.

Entre temps, les résultats du dit atelier seront présentés pour approbation aux Chefs des servies de renseignements et de sécurité et aux garants de l’Accord cadre au cours d’une réunion prévue quant à ce à Bujumbura au Burundi en juin 2021. Pendant ce temps, les États membres se sont fixés de chaque fois tenir des réunions biannuelles du Groupe de contact et de coordination en presentiel, les quelles, seront complétées par des réunions virtuelles en fonction des sujets à traiter.

Notons que cet atelier a ete rendu possible grâce à la facilitation des garants de l’Accord-cadre, à savoir la CIRGL, la Communauté de développement d’Afrique australe, l’Union africaine et les Nations Unies, de même que par le Mécanisme national de suivi pour la RDC avec l’appui de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC.

Victoire Muliwavyo à Goma

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.