Now Reading:
Situation confuse sur le lac-Edouard : 15 pêcheurs congolais emportés dans une sorte de mafia de la marine Ougandaise

Situation confuse sur le lac-Edouard : 15 pêcheurs congolais emportés dans une sorte de mafia de la marine Ougandaise

La marine ougandaise qui venait de libérer dans la journée de mardi 21 pêcheurs congolais a arrêté 15 autres dans la nuit de mardi à ce mercredi 5 mai. Un notable du territoire de Rutshuru lance un SOS.

Les 21 pêcheurs congolais étaient détenus en Ouganda depuis plus d’un mois. Ils ont dû débourser à la marine ougandaise une rançon de 6300$, à raison de 300$ par individu.

En pleine activité sur le lac-Edouard, 15 nouveaux pêcheurs congolais ont été emportés en Ouganda. Notre source indique que ce sont des éléments de la marine ougandaise basés à Katwe qui les ont arrêtés. Ils les accusent d’avoir violé les eaux territoriales ougandaises, précise Aimé Mukanda, notable du territoire de Rutshuru.

L’activiste ajoute que les ougandais ont également pris avec eux 150 moteurs hors-bords, 150 pirogues et plus de 6000 filets de pêche, sans compter des réservoirs de carburant emportés. Qui plus est, les pêcheurs congolais sont torturés et tabassés dans leur détention par les marins ougandais. 

La faute c’est à la défaillance dans la sécurisation des pêcheurs sur le lac-Edouard

Cette défaillance est régulièrement pointée à différents niveaux de la société civile dans les localités qui bordent le lac-Edouard sur la rive ouest. Si les forces de sécurité ne manquent pas de moyens pour organiser des patrouilles sur le lac, certains les accusent de complicité avec des groupes armés Mai-Mai.

Comme à l’envi, ces miliciens tracassent les pêcheurs tour à tour avec la marine Ougandaise. Les Mai-Mai ont libéré, le même 4 mai, 13 moteurs hors-bords des pêcheurs congolais contre une somme de 300 000FC.

Aimé Mukanda dénonce que la patrouille reste défaillante pourtant 18 000litres de carburant ont livrés par l’ONG LEAF en avril à la force conjointe FARDC-ICCN-Forces ougandaises.

L’activiste invite le gouvernement Sama Lukonde à prendre au sérieux la gestion de la circulation sur le lac-Edouard. Les arrestations des pêcheurs congolais sont en effet très régulières sur le lac-Edouard. Les ougandais les emmènent chez eux et les Mai-Mai sur leurs bases dont la plus citée est celle de Tchanika.

Par Frédéric Feruzi

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.