Now Reading:
Bunia : Un programme d’encadrement des enfants errant dans la ville sera lancé par RAD au mois prochain

Bunia : Un programme d’encadrement des enfants errant dans la ville sera lancé par RAD au mois prochain

Le Réseau d’association pour le développement durable  » RAD Asbl, en sigle  » projette pour le mois de mai prochain un programme d’encadrement des enfants errant dans la ville de Bunia entrain de quémander avec le slogan je cite :  » Letiya miye 100fc, niko déplacé. Itasaidiya tâté na Mungu ata bariki weye « .

L’annonce est du coordonnateur national de cet Asbl au cours d’une conférence de presse animée ce mardi 27 avril 2021 qui consistait à présenter le rapport quadrimestriel, fruit de leur travail d’identifier tous les enfants victimes des atrocités de l’Ituri fréquentant les rues de Bunia et environs.

Dans ce rapport, l’on peut lire que cette identification visait à évaluer le niveau de vulnérabilité en matière de sécurité alimentaire, de moyens de subsistance et de risque en matière de protection.

Selon Florent NZAMA, ce programme dénommé  » PEDER  » consiste à créer un centre de récupération ou de rattrapage scolaire, d’apprentissage des métiers,…, afin d’aboutir à une réunification familiale.

 » RAD met en place, dès le mois prochain, un programme d’encadrement des enfants de la rue PEDER en abrégé, à travers la création d’un centre multisectoriel voir multidimensionnel de la récupération de la rue, d’écoute, de rattrapage scolaire, de canceling et d’apprentissage des métiers,…….,pour ainsi permettre la réunification familiale en appuyant les brigades d’enfance dans leur mission régalienne  » a laissé attendre à lesvolcansnews.net Florent Nzama, coordonnateur national de l’Asbl Réseau d’association pour le développement durable.

Celui-ci a également profité pour appeler les responsables de ces enfants de ne plus les envoyer dans la rue car ils sont, non pas seulement exposés aux accidents, violences, mais aussi à la manipulation de personnes mal intentionnées qui peuvent facilement les convaincre à intégrer dans les groupes rebelles.

Ces enfants âgés de 3 à 14 ans sont comptabilisés à plus de 2000 par RAD durant 4 mois de travail, un nombre qui peut tôt ou tard à la base de banditisme urbain si on n’arrive pas à les aider.

Nickson Manzekele depuis Bunia

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.