Now Reading:
RDC : Les femmes de la société civile du Nord-Kivu, Sud-Kivu et de l’Ituri exigent du Chef de l’État la pacification de l’Est du pays

RDC : Les femmes de la société civile du Nord-Kivu, Sud-Kivu et de l’Ituri exigent du Chef de l’État la pacification de l’Est du pays

C’est au travers un mémorandum déposé ce lundi entre les mains du gouverneur du Nord-Kivu que les femmes actrices de la société civile ont appelé le Président de la République à s’investir personnellement pour mettre fin à l’insécurité grandissante dans les provinces du Nord-Kivu, Sud-Kivu et Ituri en général et dans la région de Beni en particulier.

D’après Nene Bintu Iragi, vice-présidente de la Coordination de la Société Civile du Sud-Kivu et cheffe de la dite délégation, les Gouverneurs étant les représentants du chef de l’État dans les provinces, il était impérieux de déposer auprès d’eux un mémorandum reprenant les souffrances de la population suite à la guerre afin que ces derniers à leur tour puissent le transmettre au Président de la République qui est le garant de la nation.

 » Ce mémorandum concerne le président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo, le Conseil de Sécurité des Nations Unies, les députés nationsaux et Provinciaux du Sud-Kivu, Nord-Kivu et de l’Ituri et nos trois Gouverneurs de provinces sur la recrudescence de l’insécurité dans la partie orientale de la RDC, » a-t-elle déclaré.

Les femmes actrices de la société civile de ces trois provinces précitées révèlent que la situation sécuritaire de Beni demeure une urgence et doit faire objet de toute priorité. Voilà pourquoi, pour y arriver, ces femmes proposent entre autres :

1. la ré-evalatuion des opérations militaires dans la région de Beni

2. l’amélioration des conditions socio-economiques des militaires engagés au front en mettant à leurs moyens des moyens nécessaires pouvant leur permettre de bien jouer leur rôle régulier.

3. Des enquêtes indépendantes et poursuites judiciaires contre certains officiers FARDC et opérateurs économiques attrapés et qui seraient de mèche d’une façon ou d’une autre avec les groupes armés locaux ou étrangers dans la région des Beni.

« Dans notre Mémo, nous exigions à ce que les massacres cessent car trop c’est trop et la vie humaine est sacrée. Comme une seule femme, nous sommes très inquiètes de ces tueries à Beni , même si cela se passe aussi dans le haut plateau de Minembwe et d’Irumu en Ituri mais la situation de Beni prend de l’ampleure très inquiétante, » a-t-elle poursuivi.

Notons qu’après une heure d’echanges, le Gouverneur du Nord-Kivu Carly Nzanzu Kasivita a, de son côté, encouragé ces femmes pour leur contribution aux efforts de la paix leur promettant ainsi de transmettre leur mémo à qui de droit, donc le Chef de l’Etat dans un plus bref délai. Ces femmes disent croire à une issue favorable faute de quoi elles passeront à d’autres actions des grandes envergures.

Victoire Muliwavyo à Goma

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.