Now Reading:
RDC : Valoriser la jeunesse du Nord-Kivu par la bande dessinée

RDC : Valoriser la jeunesse du Nord-Kivu par la bande dessinée

60 ans après, la République Démocratique du Congo devrait être valorisée par ses citoyens et surtout la population jeune qui doit exprimer sa joie et son quotidien par le dessin. C’est ce que pense M.Augustin Ndimumbazi, chargé du programme de coopération internationale en province du Nord-Kivu.

Il a exprimé cette opinion ce lundi en ville de Goma lors du lancement du concours provincial des artistes bédéistes des trois villes de la province du Nord-Kivu dans l’Est de la RDC. Il s’agit des villes dans lesquelles fonctionnaient jadis les services de l’état civil avec la collaboration de l’IMF. C’est notamment la ville de Goma (chef-lieu), la ville de Beni et celle de Butembo.

Ce projet qui s’exécute dans le cadre des activités de cette organisation pour la célébration de 60 ans de la RDC indépendante, cherche également à valoriser la bande dessinée et ses auteurs qui sont souvent ignorés dans la société de l’Est de la RDC, pourtant un support nécessaire pour transmettre le message et retracer l’histoire. La bande dessinée est une expression des idées dont les artistes se servent pour intéresser leur public au travers l’image.

Au total, 35 artistes regroupés en deux catégories seront suivis et encadrés à l’académie Kivu Art de Goma. Les jeunes de 6 à 18 ans pour la première catégorie et 18 ans au-delà pour la deuxième categorie auront à soumettre au jury choisi pour la sélection, 3 planches (feuilles) de leurs œuvres et prendre part au concours. La ville de Goma en elle seule aura 15 jeunes, 10 pour Beni et 10 pour la ville de Butembo.

Fier d’être du Nord-Kivu dans la bande dessinée

C’est le thème principal de cette compétition qui aboutira par des œuvres qui seront exposées à Goma et en Belgique dans le cadre de la coopération avec Wallonie. Les faits sociaux qui accompagnent le quotidien de la population de ces trois différentes villes, constituent la matière principale.

Les naissances, les mariages, les décès…sont des faits qu’on ne peut s’en passer dans la vie d’un humain. Ces jeunes doivent avoir cette occasion de valoriser la cohésion sociale de leurs entités locales.

‘’L’encadrement des jeunes pour la valorisation de la cohésion sociale évite a la nation d’avoir les enfants dits de la rue dans le futur’’ a dit Ndimubanzi avant de dire qu’il faut que les enfants soient fiers de ce qu’ils sont dans leurs entités par la bande dessinée.

Le concours vise aussi à sensibiliser à l’enregistrement des naissances à l’état civil pour renouveler les statiques dans la province dans un futur. Le 03 fevrier prochain, les jeunes sélectionnés seront internés pour la formation et la production des œuvres.

La Rédaction

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.