Now Reading:
Sit-in des députés provinciaux : « C’est sur les questions qui affectent la population que les députés devraient plutôt manifester » ( Hon. Prince Kihangi)

Sit-in des députés provinciaux : « C’est sur les questions qui affectent la population que les députés devraient plutôt manifester » ( Hon. Prince Kihangi)

Le jeudi 14 janvier, le collectif des députés provinciaux de 26 provinces de la RDC étaient en « sit-in » devant le bureau de la primature à Kinshasa.

C’était pour faire part au premier ministre du contenu de leur mémorandum mettant en exergue plusieurs préoccupations d’ordre financier et administratif, surtout des préoccupations liées aux 11 mois d’arriérés de salaires qu’ils viennent d’enregistrer. Une action pacifique qui est intervenue après plusieurs ultimatums de manifestations lancés au gouvernement pour obtenir gain de cause mais sans succès.

Si pour ce collectif des députés provinciaux de la RDC, leur non paiement s’explique par la mauvaise volonté du gouvernement congolais, du côté des autorités par contre l’on justifie ce non paiement des émoluments des députés provinciaux depuis près de douze mois par le manque de ressources financières nécessaires pour vider ce contentieux.

Mais pour le député provincial Prince Kihangi, ce sont plutôt les questions qui affectent la population qui devaient pousser les députés à manifester. Cet élu de Walikale en province du Nord-Kivu qui est revenu ce vendredi 15 janvier d’une mission politique à Kinshasa, parle par exemple de la question sécuritaire de toute la province et des infrastructures.

« La question des arriérés pour les députés provinciaux, à cette occasion je n’ai pas voulu en parler parce que ça ne concerne que les députés et donc ça ne concerne pas toute la population. Principalement ce sont les questions qui affectent la population qui nous préoccupent et c’est sur ces différentes questions qu’on doit discuter, » à lâché Prince Kihangi à sa descente d’avion.

A ce sujet, le premier ministre a promis à ces députés provinciaux de saisir les ministres concernés pour ordonner dans un plus bref délai le paiement de quatre mois d’arriérés. Ceux de huit autres mois seront payés progressivement en fonction d’une programmation qui arrangerait le Gouvernement, chose qui a apaisé les esprits surchauffés de ces élus des provinces de la RDC qui, tout en déplorant la manière et la négligence dans lesquelles est traité leur dossier, disent attendre le réalisme du premier ministre face à ses promesses, faute de quoi, ils solliciteront l’implication personnelle du chef de l’État, Félix Tshisekedi.

Victoire Muliwavyo à Goma.

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.