Now Reading:
Nord-Kivu : L’attaque de la population aux FARDC, indicateur d’un déficit du patriotisme (Kasereka Kibwana Donat)

Nord-Kivu : L’attaque de la population aux FARDC, indicateur d’un déficit du patriotisme (Kasereka Kibwana Donat)

La situation sociale et sécuritaire dans la province du Nord-Kivu est loin d’avoir retrouvé son rythme normal en tout cas, elle reste catastrophique selon le baromètre de la paix.

Le climat du vécu quotidien en territoire de Beni est dominé par les mouvements insurrectionnels de la part de la population sur fonds d’une instrumentalisation de certains acteurs politiques, selon un communiqué de la 3ème zone de défense des Forces Armées de la République Démocratique du Congo en sigle « FARDC ».

En effet, dans le secteur de Ruwenzori, l’on signale encore l’activisme des présumés ADF (Allied Democratic Forces) qui constituent une menace sérieuse pour la protection des droits des personnes civiles.

Profitant de son bref séjour dans la cité frontalière de Kasindi, Monsieur Kasereka Kibwana Donat administrateur du territoire de Beni l’a fait savoir ce samedi 9 janvier 2021 lors d’une rencontre qui a eu lieu au bureau administratif du quartier Congo-ya-sika. Pour cette autorité territoriale, « le sens scrupuleux du patriotisme exige une marge de respect envers les forces loyalistes et la citoyenneté doit avoir un sens véritable de soutenir les institutions légalement établies au pays », a-t-il martelé.

Cette personnalité importe de signaler en outre que, l’analyse des statistiques montre qu’à partir de décembre 2020, les tendances globales de violations restent statiques, ainsi l’environnement de protection est loin de s’améliorer, malgré la poursuite d’opérations militaires « Sokola1 Grand-Nord » contre les groupes armés.

PAUL ZAIDI

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.