Now Reading:
Lubero : Deuxième journée de paralysie d’activités socio économiques à Kamandi

Lubero : Deuxième journée de paralysie d’activités socio économiques à Kamandi

La population en colère a brulé ce Mercredi  matin les bureaux du sous-commissariat de la police nationale congolaise de Kamandi-Gite, une façon d’exprimer sa colère face à l’assassinat d’un jeune homme d’environs 18 ans.

D’après les sources de la société civile locale, Héritier KAKULE, le regretté a été abattu aux environs d’une heure tard dans la nuit. Il était avec d’autres jeunes du village à la veillée mortuaire au quartier KANYAMAHANGA 2, lorsqu’il a été abattu par un policier en état d’ébriété.

Sans aucun motif, ce policier en état d’ivresse a tiré sur le jeune garçon, qui est mort sur le champ, explique Salomon KANIKI KAKULE, activiste des droits de l’homme à KAMANDI. Il ajoute que la même nuit, le présumé auteur a été arrêté et conduit au cachot du camp militaire.

Ce mercredi tard dans la mi-journée, les jeunes ont manifesté pour exiger justice, rapporte le Président du conseil local de la jeunesse. Une tension qui a paralysé toutes les activités; boutiques, pharmacies, kiosques et petits marchés n’ont pas fonctionné, martèle-t-il.

Les autorités administratives à Kamandi-Gite confirment la nouvelle. Elles renseignent que le policier, présumé auteur de cet assassinat est déjà transféré à l’auditorat Militaire de Kanyabayonga. Salomon KANIKI KAKULE quant à lui, exige la tenue des audiences foraines à Kamandi Gite au tour de ce dossier d’assassinat.  

Laurent TSONGO TSOKAL

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.