Now Reading:
Ituri : Plus de 2100 personnes tuées et les cadavres des autres abandonnés à l’an 2020 ( société civile )

Ituri : Plus de 2100 personnes tuées et les cadavres des autres abandonnés à l’an 2020 ( société civile )

Le bureau de coordination de la société civile de l’Ituri a présenté ce mercredi 30 décembre 2020 le rapport du bilan encore provisoire des massacres de la population civile orchestrés par les groupes armés CODECO,CHINI YA KILIMA , ADF , mai mai , et autres durant l’année 2020.

Dans ce rapport, l’on a comptabilisé plus de 2 195 morts, des corps des autres personnes abandonnés dans la nature , plus de 300 personnes blessées , 40 autres suffoqués par les gaz lacrymogènes, 138 kidnappées sans oublier plus de 3 000 000 déplacés qui vivent dans les conditions inhumaines parfois sans assistance tant du gouvernement qu’humanitaire.

Marie-Noëlle NYALOKA, coordonnatrice intérimaire de cette structure citoyenne, a cependant fustigé la prise en considération de la covid-19 par le gouvernement congolais qui , selon elle, n’a fait qu’environ 500 morts sur l’étendue nationale au détriment de l’insécurité de l’Ituri qui a , à son tour , ravagé des milliers des personnes.

 » De janvier à décembre 2020, plus de 2 195 personnes ont été sauvagement massacrées, des corps des autres personnes abandonnés dans la nature suite à l’inaccessibilité des régions insecurisées, au-delà de 3 000 000 des déplacés vivant d’une façon infra humaine….. «  peut-on alors lire dans ce document dont lesvolcansnews.net en possède une copie.

Notre source appelle le chef de l’État à concrétiser sa promesse au peuple iturien de rétablir rapidement la sécurité car il aurait dit je cite  » qu’il serait appelé président en Ituri si aucun crépitement de balle ne s’y fait attendre « , fin de citation.

Les militaires FARDC ayant déjà fait plus 6 mois dans la province de l’Ituri doivent également être relevés de cette entité provinciale , a aussi écrit Marie-Noëlle NYALOKA dans la partie recommandations de ce rapport.

A part le bilan humain, la société civile de l’Ituri a répertorié plus de 140 écoles et 13 zones de santé de Djugu qui ont été détruites, plus de 14 800 maisons incendiées, 435 000 volailles et 2 007 vaches pillées, une somme exorbitante d’argent également emportée, pour n’ajouter que ce bilan.

Signalons que le territoire de Djugu vient en tête en terme du bilan humain avec 940 morts, suivi de Mahagi ( 696), irumu ( 472) , Mambasa ( 70), ville de Bunia (12) et aru (7).

Nickson MANZEKELE depuis Bunia

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.