Now Reading:
Goma: Les 65 étudiants de l’ISTA interpellés par la police sont désormais libres

Goma: Les 65 étudiants de l’ISTA interpellés par la police sont désormais libres

Ils sont désormais libres. Les 65 jeunes garçons étudiants de l’Institut Supérieur des Techniques Appliquées ISTA, interpellés tôt le matin du mardi 27 octobre par le commandant urbain de la police ville de Goma ont été relaxés la soirée du même mardi.

C’était après leur présentation au gouverneur de province du Nord-Kivu Carly Nzanzu par le commissaire divisionnaire adjoint de la police Nord-Kivu, le général Aba Van. Lors de leur audition, ces jeunes étudiants dont la plupart sont en année préparatoire et G1, ont expliqué à l’autorité provinciale et aux services de sécurité qu’ils font plutôt de la brigade universitaire et qu’ils étaient plutôt en entraînement en prélude de la cérémonie d’investiture du nouveau président de leur comité estudiantin et non pas dans des formations para-militaires comme cela venait de leur être accusé.

La cérémonie d’investiture devrait d’ailleurs intervenir ce mercredi 28 octobre ont ils renchéri. Un argumentaire qui a été d’ailleurs soutenu puis corroboré par leur Directeur Général qui a avoué aux services de sécurité, le reconnaître comme ses étudiants.

Convaincue de l’argumentaire de ces jeunes et soutenus par leur DG, la police qui n’attendait que ces témoignages du DG de l’ISTA quant à ce,a été dans l’obligation de les relaxer sous l’aval du gouverneur de province Carly Nzanzu qui, peu avant leur libération, les a prodigué quelques conseils les appelant ainsi à consacrer leurs énergies pour l’intérêt de toute la communauté et non pas se livrer aux exercices qui compromettent à la quiétude de la population surtout en cette période où la ville de Goma fait face à une insécurité grandissante.


Victoire Muliwavyo

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.