Now Reading:
Encore 8 morts à Kiwanja: Mgr Willy Ngumbi appelle les deux communautés à l’unité et au vivre ensemble

Encore 8 morts à Kiwanja: Mgr Willy Ngumbi appelle les deux communautés à l’unité et au vivre ensemble

Après 4 morts le dimanche dernier, encore 8 personnes dont 6 d’une même famille ont été tuées par des inconnus armés dans la nuit de mardi à ce mercredi 28 octobre à Katoro, une localité située sur la route Kiwanja-Ishasha en territoire de Rutshuru rapportent les sources locales de la société civile.

C’est dans ce contexte que l’évêque du diocèse de Goma, Willy Ngumbi appelle la population de Kiwanja et celle de Rutshuru en général à l’unité et au vivre ensemble malgré leurs différends.

Pour ce pasteur catholique du diocèse de Goma qui est en séjour dans cette cité de la province du Nord-Kivu, l’unité est et reste la seule grande valeur de la fois chrétienne pour le développement de tous et constitue toujours une force.


« Vous ne pouvez pas oublier que de l’autre côté il se passe dans cette contrée des événements qui sont très tristes. Souvent on apprend qu’il y’a des gens qui ont été enlevées, qu’il y’a des conflits entre les groupes de la population et ces conflits ont comme base la tribalité. C’est pour cela qu’aujourd’hui je reviens sur le message d’amour et d’unité que le Christ est venu avec. Donc pour les populations de Rutshuru, ils doivent savoir s’ils ne sont pas unis, ils ne pourront jamais amener le développement dans ce coin de notre province » a déclaré Mgr Willy Ngumbi Ngengele

La cite de Kiwanja qui pour vocation d’être un lieu d’accueil est malheureusement caractérisée par des morts, des violences, des conflits entre groupes communautaires, ce berger catholique invite les jeunes à ne pas se laisser attirer par tous ces pêcheurs qui essayent de tirer leurs propres profits dans ces genres de conflits.

Depuis le début des récentes violences entre ces deux communautés le dimanche dernier, au total 15 personnes sont déjà tuées et plusieurs autres blessées. Et pour tenter d’apaiser les uns et les autres, le gouvernement provincial venait de dépêcher sur place une mission conjointe gouvernement provincial et députés provinciaux du coin.

La mission est parvenue à décrocher les signatures d’un acte d’engagement pour la paix entre les deux communautés. Certains acteurs de la société civile pensent qu’il est plus qu’urgent de mettre en application toutes les recommandations qui ont été formulées à l’endroit de la dite mission.


Victoire Muliwavyo

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.