Now Reading:
BUTEMBO : La grève de la COODEPROVI destabilise les prix des produits vivriers

BUTEMBO : La grève de la COODEPROVI destabilise les prix des produits vivriers

C’est depuis lundi 12 octobre que les membres de la coopérative des dépositaires et découlement des produits vivriers COODEPROVI de Butembo ont lancé un mouvement de grève sans préciser le temps qu’il va prendre.

Une structure composée des producteurs, vendeurs, et transporteurs des vivres de Butembo dénonce la multiplicité de taxes dont elle est victime sur les tronçons en dessertes agricoles, reliant la ville commerciale de Butembo à des milieux ruraux.

Ce mercredi 14 octobre, le prix des produits alimentaires connaissent une hausse suite à la non régularisation de certaines taxes tel que voulu par les grévistes. Un sac de pomme de terre qui sachetait autrefois à 60000 francs congolais se négocie entre 😯  et 85 milles francs congolais dans l’intervalle de 3 jours.

Les chauffeurs des frets ne sont pas à l’abri de la situation ; Kambale Mapera trafique sur laxe Butembo Alimbongo transportant les pommes de terre dans son camion marque FUSO est contraint de garer son véhicule dans une clôture profitant de l’entretenir au moment où le trafic reste interdit par la COODEPROVI.

Le président de la structure Katembo Kasayi Manzanza informe avoir saisi les autorités pour des solutions urgentes mais en vain. « Nous avons averti les autorités quelles essaient de réduire les taxes. On n’a pas des réponses sauf le silence qu’on nous réserve. Les impacts ne vont pas tarder déjà un sac de pomme de terre est passé de 60000 à 85000 FC, à cela s’ajoute la pluie qui ne permet pas aux transporteurs de mieux mener leurs activités. Les routes connaissent un délabrement très avancé sous l’œil impuissant de ceux-là qui font payer toutes ces taxes ».

Pour l’instant la même coopérative s’est engagée pour traquer les contrevenants à la mesure. Pas plus loin que ce mercredi 14 octobre, la COODEPROVI annonce avoir intercepté 4 sacs arrivés en ville de Butembo par motos. La COODEPROVI affirme que les vivres débarqués clandestinement constitueront un don pour les prisonniers de la prison centrale de Kakwangura de Butembo.

Lyriciste Fabrice

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.