Now Reading:
Walikale : La rentrée scolaire 2020-2021 est en train de prendre sa route normale malgré les difficultés économiques auxquelles se sont heurtés certains parents (reportage)

Walikale : La rentrée scolaire 2020-2021 est en train de prendre sa route normale malgré les difficultés économiques auxquelles se sont heurtés certains parents (reportage)

L’engouement est observé ces derniers temps dans plusieurs écoles de Walikale centre où certains parents prennent inscription pour leurs enfants,deux jours après le début des cours à l’école primaire conventionnée catholique Mika de Walikale centre où nous assistons à une leçon de mathématique.

Ici, le droit d’entrée en classe c’est le port obligatoire de masque de protection pour chaque élève. A la première journée de la rentrée scolaire, plusieurs élèves se sont vus renvoyer par leurs chefs d’établissement pour imposer le port de masque de protection afin de lutter contre le coronavirus en milieu scolaire.

A l’extérieur du bureau administratif de l’école, on a observé également un bon nombre de parents venus prendre l’inscription de leurs enfants bien que certaines écoles ont limité les places en termes d’effectif afin de barrer la route à la propagation de la COVID-19.

Même situation à l’école secondaire institut de Walikale, une école officielle en pleine commune de Walikale où le chef d’établissement parle d’un taux élevé d’inscription déjà enregistré pendant que les parents ne cessent de solliciter les places pour leurs enfants.

Cependant, plusieurs filles inscrites se disent satisfaites de la rentrée des classes. L’une d’elles rencontrée par lesvolcansnews.net à l’institut EDAP ISP de Walikale, se félicite d’avoir vaincu la période de confinement, la période par laquelle bon nombre des filles se sont faites enceinter.

Bien que cette rentrée a été effective dans certaines écoles de la sous division Walikale 1, mais ailleurs dans le reste du territoire, plusieurs écoles n’ont pas ouvert leurs portes suite à la persistance de l’insécurité liée à l’activisme des groupes armés.

C’est le cas des villages autour de Pinga où la peur gagne encore les esprits de la population de la zone.

BINGI MALUNGA Patrick

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.