Now Reading:
BENI: Les défis des parents Kasindiens à l’heure de la rentrée scolaire édition 2021,(Reportage narratif)

BENI: Les défis des parents Kasindiens à l’heure de la rentrée scolaire édition 2021,(Reportage narratif)

A Kasindi tout comme à Lubiriha, plusieurs ménages n’ont pas les moyens d’acheter les fournitures scolaires à leurs enfants alors que la rentrée a été lancée pour le deuxième lundi du mois d’octobre. Certains parents disent ne pas être prêts au retour de leurs enfants à l’école, la raison avancée par la plupart, les prix exorbitants des articles scolaires sur sur le marché, d’autant plus qu’ils éprouvent beaucoup de difficultés financières.

L’un des opérateurs économiques de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC-KASINDI) M. Joël Kasereka a indiqué que, les recettes réalisées sont quasi-faible et se demande pourquoi les parents ne sont pas très motivés à acheter leurs articles, alors qu’ils sont prêts à rabattre les prix.

Interrogée, Abigael Kahindo l’une des vendeuses a dit comprendre la situation préoccupante à laquelle sont confrontés les parents toutefois elle espère que, durant cette semaine de la rentrée scolaire des parents retardataires se manifesteront, comme par le passé.

Le reporter de lesvolcansnews.net a constaté que, les vendeurs et commerçants ont éprouvé des difficultés pour écouler leurs marchandises, faute de clients. Les marchés et autres points de vente étaient peu visités par des acheteurs pendant la semaine qui a précédé la rentrée scolaire.

Pareille période où, par le passé les vendeurs des fournitures scolaires faisaient de bonnes affaires, c’est seulement pendant le week-end qu’on a observé un certain engouement des clients dans ces lieux de négoce.

Il convient de signaler que, les prix des kits scolaires n’ont pas augmenté, le manque d’argent ne permet pas plutôt aux parents d’acheter des fournitures pour leurs enfants.

Rentrée scolaire du lundi 12 octobre 2020:

Les élèves ont repris le chemin de l’école après quelques mois des vacances, cette rentrée n’a pas connue d’engouement notamment dans le centre scolaire de Kasindi qui abrite au moins cinquante écoles.
Pour le premier jour le constat fait, a révélé quand-même une timidité ; bon nombre d’élèves ne se sont pas présentés dans leurs écoles.

L’assistant Mumbere Saa Nane enseignants ai complexe scolaire international Kisokero Graben, s’est largement inquiété du fait que, la rentrée scolaire n’a pas été effective dès le premier jour, alors que cette année possède un calendrier tellement complexe, il a tout de même lancé un appel aux parents d’élèves à faciliter la tâche pédagogique.

PAUL ZAIDI

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.