Now Reading:
Walikale : L’armée ravit les téléphones à la population, la société civile de Pinga/Nkasa dénonce une violation de droits humains

Walikale : L’armée ravit les téléphones à la population, la société civile de Pinga/Nkasa dénonce une violation de droits humains

La population de Pinga en territoire de Walikale accuse l’armée loyaliste de violation de droits humains.

Il s’agit entre autre de la privation de communication en ravissant des téléphones portables à la population surtout les jeunes.

Les éléments des FARDC basés à Pinga motivent leur démarche par le fait que la population du milieu serait en communication avec le camp de Mwissa Shimiray Guidon.

Les sources proches de la société civile de Pinga qui confirment cette information précisent que cette situation prend maintenant de l’ampleur car certains jeunes ont commencé à se retirer de la zone craignant pour leur sécurité.

Le président du noyau de la société civile de Pinga Nkasa ne s’explique pas comment une armée loyaliste peut se livrer à ce genre d’acte au lieu de penser à sa mission, celle de sécuriser la population et ses biens.

Celui-ci plaide pour une implication urgente des autorités compétentes afin que la population de Pinga recouvre sa liberté.

Bingu Malunga Patrick

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.