Now Reading:
Goma : Le Collectif des mouvements citoyens sollicite le remplacement du procureur Dauphin Fungamali à la tête du parquet des grande instance

Goma : Le Collectif des mouvements citoyens sollicite le remplacement du procureur Dauphin Fungamali à la tête du parquet des grande instance

Dans un point de presse tenu à Goma en samedi, 26 septembre 2020, les membres de la génération positive ainsi que d’autres mouvements citoyens ont déploré l’arrestation du coordinateur national de cette structure. Selon eux, Maitre Jimmy Nziali vient de passer plusieurs semaines en prison sans motif valable.

Selon ce mouvement citoyen, en dépit de son arrestation qui était hors norme, aucune partie plaignante ne s’est jusque là présentée pour confrontation.

Une attitude qui, selon ces militants, justifie le retrait de leur confiance à l’égard du parquet de grande instance de Goma ainsi qu’en son chef qui semble manifester des indices de manipulation politicienne et d’une présomption de la corruption et d’acharnement à l’égard de Maître Jimmy Nzialy LUMANGABO.

 » Nous sentons l’odeur d’une manipulation du parquet près le tribunal de grande instance par certains politiciens qui ameraient régler des comptes politiques avec Jimmy, dans le sens que le procureur aurait reçu mandat de laisser croupir le coordinateur de la génération positive en prison et fixer son dossier avec l’objectif de salir son casier judiciaire par un jugement afin que tous ses droits politiques et d’éligibilité lui soient ôtés dans l’avenir au cas où il se présenterait aux élections, » ont-ils fait soutenu.

Ils ont rappelé à l’opinion publique ainsi qu’aux politiciens et tireurs de ficelle présumés dans le dossier de Jimmy Nzialy que ce dernier est désormais activiste de droits humains et qu’ils sont dans un état de droit où la liberté d’expression est garantie.

Ces militants préviennent qu ils ne céderont donc pas aux intimidations et au régime dictatorial au Nord-Kivu où, selon eux, le pouvoir politique cherche à manipuler le pouvoir judiciaire.

Ce collectif a exigé la libération sans condition et sans délai de maître Jimmy Nziali, le retrait du du dossier du parquet de grande instance, le remplacement du procureur Dauphin Fungamali Mawazo à la tête du parquet de grande instance de Goma pour l’intérêt de l’instauration de l’état de droit dans la ville volcanique.

Le rapporteur de ce collectif a fait savoir que des actions de grande envergure dont dse « sit-in » débuteront dès la semaine prochaine dans l’objectif de faire partir le procureur Dauphin FUNGAMALI MAWAZO.

Contacté à ce sujet, le procureur Dauphin Mawazo s’est reservé de tout commentaire.

Zaïna Bwale Godlive

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.