Now Reading:
RDC : l’une de trois lauréates du prix ‘Jeune Femme Journaliste’ de l’UCOFEM couronnée à Goma

RDC : l’une de trois lauréates du prix ‘Jeune Femme Journaliste’ de l’UCOFEM couronnée à Goma

Ce prix annuel crée par l’union congolaise des femmes des médias (UCOFEM) en 2016, pour encourager le travail des jeunes femmes journalistes, a été remis à Joëlle Bufole ce samedi 26 Aout, à Goma.

Le prix prime les jeunes femmes journalistes qui ont traité de manière distincte, l’intégration du genre, dans le contenu médiatique. Remis de coutume le 3 mai, journée nationale de la liberté de la presse, il a été décalé de quatre mois en raison de l’épidémie de coronavirus qui sévit en RDC.

Les femmes journalistes qui concourent pour le remporter sont âgées de moins de 30 ans, suivant le critérium. Il ne s’agit pas de discriminer le reste des journalistes femmes mais plutôt d’encourager les jeunes femmes journalistes qui reculent souvent face aux contraintes de tous ordres que les nouveaux journalistes rencontrent au début du métier, explique Anna Mayimona, directrice nationale de l’Ucofem.

Les victorieuses, au bout du concours, reçoivent un diplôme de mérite, un ordinateur et une enveloppe d’argent pour les soutenir dans leur travail. Alors que seules les deux premières finalistes étaient retenues pour gagner le prix, désormais elles seront trois à monter sur les marches des victorieuses.

Le travail qui a fait gagner à Joëlle Bufole le prix en 2020

Comme qui confirme l’adage selon lequel aux âmes bien nées, le nombre d’années n’attend pas, Joëlle Bufole n’a que deux ans dans la presse et voilà qu’elle débute avec un prix. Son travail n’a pas été si complexe que ça, mais il a été fait en âme et conscience. Elle a traité un sujet auquel trop peu de journalistes sont sensibles dans leur travail quotidien en RDC: les violences domestiques, leurs victimes (femmes) et leur parcourt.

Toute jeune, apparemment fraichement venue de l’université, belle et géante, Joëlle qui présente un large sourire quand la directrice de l’Ucofem lui remet le prix explique ce qui le tient à cœur .’’ Nous essayons de combattre des coutumes, des us qui font à ce que la femme ne puisse pas s’exprimer dans des lieux publics, que la femme reste concentrée dans le formel et qu’elle a peur d’affronter les hommes’’ déclare-t-elle.

Joëlle Bufole se sent encouragée par son prix. ’’Je me sens flattée, je me sens aimée et ça m’encourage à toujours continuer le combat, ce combat qui est de faire en sorte que la femme jouisse de ses droits’’, se réjouit-elle.

Bukavu, sa ville d’origine, devient ainsi la première entité de la RDC à remporter le prix Jeune Femme Journaliste à deux reprises, au cours de 4 ans de l’histoire du prix. Pour ce qui est de cette édition, la première lauréate est à Mbuji-Mayi, au Kasaï et la deuxième à Boma, au Kongo-central.

Frédéric Feruzi

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.