Now Reading:
Programme de 100 jours :
Vital Kamerhe placé sous mandat d’arrêt provisoire

Programme de 100 jours :
Vital Kamerhe placé sous mandat d’arrêt provisoire

Vital Kamerhe, directeur de cabinet du Président Félix Tshisekedi et président du parti UNC vient d’être placé sous mandat d’arrêt provisoire ce mercredi 8 avril. Il est conduit à la prison centrale de Makala.


Cette décision a été prise après son audition par le parquet général près la cour d’appel de Kinshasa-Matete.


C’est depuis 13h que le procureur général l’auditionnait en rapport avec les enquêtes judiciaires sur le programme d’urgence de 100 jours du Président Félix Tshisekedi.


Le parquet cherche obtenir de lui notamment les renseignements sur son rôle dans la passation des marchés, la procédure, le décaissement des fonds affectés aux travaux des sauts-de-mouton et logements sociaux.


Le procureur général fonde sa conviction sur base des indices sérieux de culpabilité. Il incrimine Vital Kamerhe de plusieurs détournements de fonds affectés aux travaux de sauts-de- mouton et logements sociaux, après recoupements des dossiers et éléments de diverses parties impliquées dans ce programme.


Jusque-là, M. Kamerhe était entendu à titre de renseignant afin de faciliter le travail du parquet pour une meilleure administration de la justice dans ce dossier.


L’audition a pris fin vers 17h40’. Mais le directeur de cabinet de Tshisekedi ne quitte pas le parquet. Il lui est signifié son arrestation provisoire.


Selon les sources du parquet, un directeur de cabinet est un administratif, un justiciable comme tout le monde, et ne jouit pas de privilège de juridiction. Vital Kamerhe pourra être jugé soit par un tribunal de grande instance soit par la cour d’appel.

Radiookapi

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.