Now Reading:
Walikale : Dénoncer les violations des droits humains et le pillage des minerais n’est pas un « CRIME ». (Soleil Bayomba)

Walikale : Dénoncer les violations des droits humains et le pillage des minerais n’est pas un « CRIME ». (Soleil Bayomba)

C’est à travers un message intitulé « Alerte rouge pour Walikale » que le président de la jeunesse Bunakima/Goma a rappelé que dénoncer les violations des droits humains et le pillage des minerais n’est pas un « CRIME ».

Dans le même message partagé sur les reseaux sociaux, Soleil Bayomba rappelle les circonstances de l’enlèvement de Obedi Kamala.

 » L’activiste de la Société civile Obedi Kamala oeuvrant au sein du BEDEWA (Bureau d’Etude et d’Appui au Développement de Walikale) a été appelé au téléphone Samedi 15/02/2020 vers 19h00 et il est porté disparu.
Dépuis un temps, Obedi Kamala était sous menace permenante des certaines autorités territoriales. »

Pour lui, cette alerte rouge constitue un avertissement avant d’envisager d’autres actions de grande envergure.

 » A travers cette alerte rouge, nous jeunes (filles et Garçons), ressortissants de Walikale vivant à Goma, donnons 24 heures aux Autorités politiques, administraves, Militaires et Policières pour retrouver Obedi Kamala vivant. Passer ce délais, nous allons activer l’action « Remplissons les rues de Goma ».Nous rappelons que la Jeunesse de Walikale est souvent pacifique mais ne cède jamais à toute forme de provocation. »

Rappelons que ce dimanche soir, les jeunes de Walikale centre ont envahi les rues de cette commune rurale pour protester contre l’enlèvement de Obedi Kamala, porté disparu depuis samedi 15 février 2020.

La rédaction

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.