Now Reading:
Vers une gestion commune du lac Édouard entre la RDC et l’Ouganda

Vers une gestion commune du lac Édouard entre la RDC et l’Ouganda

C’est à l’issue d’un atelier de deux jours sur le suivi du niveau d’application des recommandations issues des échanges sur la gestion transfrontalière des ressources halieutiques du « Lac Édouard », tenu à Kasese en Ouganda du 3 au 4 février 2020, que cette résolution a été prise.

Pendant deux jours, les parties prenantes à cette assise composée essentiellement des délégués gouvernementaux de ces deux pays notamment les ministres en charge de la pêche et des associations des pêcheurs, ont d’abord passé en revue la situation de pêche sur ce lac que se partagent ces deux États, avant de noter des avancées considérables qui ont été enregistrées au regard des prescrits de l’ accord bilatéral signé à Kampala le 20 octobre 2018.

De ce fait, les différentes parties prenantes ont décidé par consensus de créer un « cadre local d’échange » qui aura pour mission de contribuer à la promotion de la sécurité des pêcheurs et de leurs matériels.

« Au delà de cet objectif, ce cadre d’échange qui se réunira désormais trimestriellement, nous aidera aussi à partager les informations sur les activités de pêche ayant des implications transfrontalières, proposer aux gouvernements les règles de cogestion de la pêche à appliquer en matière de techniques, de respect des zones et des périodes de reproduction en utilisant des intrants de protection des espèces menacées. Il aura aussi comme mission d’organiser des patrouilles conjointes et la délimitation de la frontière maritime pour la protection de ces ressources et avec ça, le lac Édouard ne sera plus objet de guerre mais plutôt patrimoine de paix et de developpement de toute la sous région, » a fait savoir Josué Mukura Kambasu, président de la Fédération des comités des pêcheurs individuels du lac Édouard FECOPEILE, qui en a fait restitution à la presse de goma ce jeudi.

composé de 18 membres dont 9 congolais et 9 ougandais , ce cadre d’échange, traitera également des petits problèmes qui risquent de séparer les deux communautés, voilà pourquoi il se fixe aussi l’objectif de se réunir tous les trois mois et cela en rotation dans les deux pays pour faire un suivi permanent des problèmes de l’exploitation et de la zone transfrontalière du lac Édouard.

Signalons qu’après cet atelier tenu à Kasese en Ouganda, le prochain atelier est prévu à Kasinidi Lubirihya en RDC.

Notons que cette résolution de gérer en commun ce lac, arrive après plusieurs périodes de tensions et de zizanie entre les pêcheurs de ces deux pays, s’accusant mutuellement d’exercer leurs activités sur les eaux adverses sans autorisation, situation qui avait conduit à l’arrestation par la marine ougandaise de plus de 102 pêcheurs congolais et depuis, ils y sont condamnés.

Le gouvernement congolais tente par tous les moyens d’obtenir leur libération mais sans succès.

Victoire Muliwavyo

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.