Now Reading:
BENI: la cité Kasindi bat le record de l’insalubrité

BENI: la cité Kasindi bat le record de l’insalubrité

On se sait plus reconnaître la cité frontalière de KASINDI, suite à l’insalubrité scandaleuse qui y règne. Cette entité jadis propre, a perdu sa belle robe, enviée hier, aujourd’hui elle n’inspire aucune confiance pour ce qui est de la salubrité. Le marché central de LUBIRIHA, non loin de la route nationale numéro quatre est devenu invivable pour les marchands qui y fréquentent, tout le monde en parle. Ce marché dégage des odeurs nauséabondes qui gênent au quotidien malheureusement, plusieurs articles de première nécessité sont étalés à même le sol.

Il faut cependant noter que, depuis que le comité de lutte contre les épidémies « CLCE » avait rendu le tablier pour le compte de l’assainissement, le marché de régime des bananes autrement appelé « Soko ya ndizi » situé au quartier Congo-ya-sika, ressemble à un vaste dépotoir. Trop de déchets s’y accumulent chaque jour sans être évacués, et aucun service public de l’Etat Congolais ne s’en soucie.

Dans plusieurs agglomérations de KASINDI, on arrive plus à respirer normalement à cause des ordures non évacués. Après la pluie, c’est le beau temps, dit-on ! Mais cela n’est pas le cas au cœur du groupement BASONGORA. Il est impossible de placer son pied quelque part sans risquer de tomber dans les nids de poules. Les gens ne savent plus où passer pour vaquer à leurs occupations. Les véhicules roulent avec mille difficultés, toutes les avenues sont devenues quasiment impraticable. Toutefois, le fameux comité chargé de la salubrité, instauré récemment par l’administrateur du territoire de BENI, n’est pas à la hauteur de ses tâches et ne fait absolument rien du tout. Comme qui dirait, « déshabiller Saint PAUL pour habiller Saint Pierre », c’est-à-dire ; résoudre un problème en créant un autre.

Il convient de signaler que pour les habitations, plusieurs douches et toilettes ne respectent aucune norme hygiénique et celà sous l’œil impuissant du service de l’hygiène public qui ne se préoccupe que de la perception d’une série des taxes dans cette entité administrative. Les autorités compétentes sont jusque là dans un profond sommeil tout en ignorant les conséquences fâcheuses de cette insalubrité criante pendant cette période où la province du Nord-Kivu est confrontée à une maladie d’origine virale.

PAUL ZAIDI

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.