Now Reading:
GOMA: Neuf pays limitrophes de la RDC veulent lutter en commun contre Ebola

GOMA: Neuf pays limitrophes de la RDC veulent lutter en commun contre Ebola

Ce lundi 21 octobre, les ministres de la santé et quelques délégués gouvernementaux des 9 pays limitrophes de la RDC se sont réunis à Goma dans une réunion ministérielle sur la collaboration transfrontalière en vue de préparer et de réagir à l’épidémie de la maladie à virus Ebola. Organisée par les centres africains de Contrôle (CDC) en sigle et l’organisation mondiale de la santé OMS en partenariat avec le gouvernement congolais, cette réunion de haut niveau vise à créer une coordination efficace et un partage opportun d’information pour une gestion efficace des interventions en cas d’urgence santé publique transfrontalières.
 » depuis le premier août 2018, notre pays la RDC fait face à l’épidémie de la maladie à virus Ebola, qui a commencé au Nord-Kivu, s’est propagée d’abord en Ituri puis au Sud kivu avec quelques cas exportés en Ouganda. Déclarée comme urgence de santé publique de portée internationale depuis le 17 juillet 2019, d’importants efforts tant sur le plan national qu’international ont été fait pour mettre fin à cette terrible maladie qui a endeuillé plusieurs familles en atteignant 3235 de nos compatriotes dont 2130 sont à ce jour décédés. Cependant avec vos efforts et ceux des autres, une note d’espoir est apparue car nous pouvons affirmer qu’aujourd’hui l’épidémie de la maladie à virus Ebola est désormais sous contrôle » a fait savoir ABLERT MPETI BIYOMBOvice ministre RD congolais de la santé qui a lancé ces assises.
Le Rwanda, le Burundi, la Tanzanie, l’Ouganda, la RCAg, le Sud Soudan, l’Angola, le Congo Brazza et la Zambie viennent de se joindre ainsi aux efforts de la RDC dans la lutte contre EBOLA, acte salué par l’union africaine qui se dit prête à soutenir et à accompagner toutes ces nations pour endiguer complètement cette maladie.
 » le fait que vous aviez opté pour travailler ensemble pour améliorer les mesures pour stopper Ebola, c’est une bonne chose et c’est ce que particulièrement cette région a besoin pour son développement. Je voudrais alors vous encourager tout un chacun de vous de continuer de vous soutenir et entre aider mutuellement, et nous estimons que nous entant que union africaine, serons là pour vous accompagner et vous soutenir aussi non seulement pour cette question d’ebola mais aussi pour d’autres questions d’urgences sanitaires  » a déclaré AMIRA EL FADIL, représentante de l’union africaine pour des interventions d’urgence de santé publique.
Pour sa part L’OMS encouragé cette initiative et veut que ces pays se convienne d’un cadre pour améliorer la collaboration et la coordination en matière de préparation et d’intervention transfrontaliere en cas d’épidémie du Virus Ebola. L’oms veut alors l’implication et la participation active de la population. Voilà pourquoi le gouverneur du Nord-Kivu a au nom de sa population, réiteré son implication personnelle.
Il sied de signaler que la cartographie de tous les points d’entrée dans ces neufs pays limitrophes à risque, la création d’un comité de gestion transfrontalier dans tous les districts limitrophes, le partage des informations et des ressources, la surveillance conjointe, les enquêtes et la formation en cas d’épidémie, le renforcement de la collaboration et la coordination bilatérale et multilaterales, sont entre autres certaines mesures clés autour desquelles les participants se sont mis d’accord.

Victoire Muliwavyi

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.