Now Reading:
Nord-Kivu: depuis 2018 , 35 zones dangereuses, 8 zones des mines anti-charres et 36 zones des  »regs » détruites surtout dans walikale et Beni

Nord-Kivu: depuis 2018 , 35 zones dangereuses, 8 zones des mines anti-charres et 36 zones des  »regs » détruites surtout dans walikale et Beni

Le Service de Lutte anti mines des Nations Unies en collaboration avec UNMAS, a célébré le 04 avril dernier à Goma, la journée internationale de sensibilisation aux problèmes des mines et de l’assistance à la lutte anti mine, sous le thème « assistance aux victimes ».

L’agence des nations unies qui œuvre dans la lutte contre les engins explosifs, a dans la matinée organisée une caravane motorisée afin de sensibiliser la population de la ville de Goma et ses environs comment éviter les accidents par mines et restes explosifs de guerre.

Les statistiques fournies par le coordonateur de Synergie pour la lutte anti mine en RDC (Sylam), M. Marion Ngavo, a  révélé que depuis 2002, 400.000 munitions ont été détruites, 3.750 mines anti-personnelles  ont été découvertes et détruites, 800 mines d’anti-charres et plusieurs millions des munitions des petits calibres, pour toute la RDC. Par contre, en province du Nord-Kivu, depuis 2018 jusqu’à ce jour, les institutions de lutte antis mines, ont alerté  35 zones dangereuses, 8 zones des mines anti-charres et 36 zones des « regs » détruites surtout dans le territoire de walikale et  Beni.

Les institutions se sont engagées à dépouiller toutes les zones de la province sur la prolifération des mines et explosifs souvent touchées par des guerres à répétitions perpétrés par les groupes armés avant d’appeler la population à ne pas fréquenter les zones de guerres.

Le ministre provincial de l’intérieur, M. Valérien Balwitirandi, qui a représenté l’autorité provinciale, a indiqué dans son allocution, que la province du Nord-Kivu depuis plusieurs années a été un terrain de théâtre des conflits armées qui ont endeuillées la population congolaise et la contamination par des mines et des restes des explosifs des guerres et par conséquent le son gouvernement dont il est membre, ne ménage aucun effort pour préserver la paix sur toute la province afin de maintenir tous les citoyens dans la quiétude.

Il a enfin promis à tous les partenaires, que le gouvernement provincial, dans sa mission de la protection de civile, accompagnera dans la mesure du possible toutes les actions afin d’assurer sa contribution à la consolidation de la paix et à la stabilité en RDC en générale et en province du Nord-Kivu en particulier.

Anna Ndoole

Leave a Reply

Free Porn porn Sex
Input your search keywords and press Enter.