Now Reading:
Fin des festivités, Bienvenu à la crise financiere du mois de janvier

Fin des festivités, Bienvenu à la crise financiere du mois de janvier

Les deux fêtes commémorées chaque fin d’année, ont été bien célébrées comme il est de coutume partout au monde y compris la République Démocratique du Congo. A l’instar de la fête de noël, la population a également fait des réserves pour celle de nouvel an.

Déjà, plusieurs indicateurs présagent une crise sans précédant pour ce mois de janvier.

Au mois de décembre, un engouement inhabituel s’est observé aux guichets des banques avec comme mouvement « retrait » pour la majorité des clients. La population a effectué des mouvements intenses devant les boutiques et marchés pour différents achats (habits, nourritures et autres biens).
Voici, généralement le mois de décembre reste reconnu comme une période durant laquelle les ménages effectuent des dépenses colossales, alors que Leurs revenus n’ont pas connu des améliorations. Ceci implique que, même les épargnes sont intensément touchées, soit vidés.
Ainsi, le mois de janvier se déclare en avance le plus dur et long de l’année pour les ménages, voire même, certaines organisations et entreprises ayant consommé le gros de ce qu’ils gagnent.
Ce qui demeure un peu inquiétant, est que c’est au cours de ce mois que tous les litiges relatifs aux salaires des agents et fonctionnaires de l’Etat sont souvent passés en revue pour élaguer différentes frustrations observées l’année achevée. Cela, influe sur le temps habituel prévu pour leur paiement.

Gabriel Ishara

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.