Now Reading:
JMS 2018 : le gouvernement et ses partenaires arrêtent des stratégies pour limiter la propagation du SIDA

JMS 2018 : le gouvernement et ses partenaires arrêtent des stratégies pour limiter la propagation du SIDA

Les organisations étatiques et non étatiques œuvrant dans le domaine de la lutte contre le VIH/SIDA, ont lancé des messages pour combattre le virus du sida en province du Nord-Kivu et dans toute la République.
C’était à l’issue d’un point de presse tenu vendredi 30 novembre 2018 avec certains journalistes de la presse audio-visuelle et écrite membres du Réseau des Medias pour le Développement (REMEDE) œuvrant à Goma, sur la célébration de la journée Mondiale contre le SIDA (JMS) ce samedi 01 décembre 2018 à l’esplanade de l’institut supérieur de commerce ISC/ Goma.

M. Aubin Mongali secrétaire exécutif provincial du programme national multisectoriel de la lutte contre le SIDA PNMLS/Nord-Kivu à ses côtés le responsable de l’ONUSIDA pour la zone Est M. Levis Tshizubu, le médecin coordonnateur provincial du Programme National de la Lutte contre le SIDA PNLS/Goma , Dr Adolphe Gashinge Musana et M. Jimmy Basila assistant exécutif de l’union congolaise des personnes vivants avec le VIH ont évoqué la stratégie 90-90-90 mise en place comme une vision de la RDC et du monde pour stopper la propagation du virus du SIDA.
Cette stratégie, a démontré aubin, indique que 90% de la population devra savoir leur statut sérologique par le dépistage volontaire en grande échelle. Le deuxième 90 a révélé, indique que les séropositifs identités vont être pris en charge pour qu’à 6mois la charge virale supprimée à 90% des sujets atteints.
De son côté, il a estimé que pour atteindre cet objectif, l’apport de la population locale est la base de la réussite.

Chasse contre les guérisseurs miraculeux

Les ONGs déplorent cependant le fait qu’il se développe en ville de Goma, une propagande des charlatans et certains hommes de Dieu qui font des campagnes de guérisons miracles du VIH pour détourner les patients par des promesses et des prophéties de guérison.
Ainsi, ces organismes étatiques comme celles non étatiques se réservent le droit de poursuite contre les récalcitrants à la loi portant protection des personnes vivant avec les VIH SIDA, promulguée par le chef de l’Etat en 2008.

Levis Tshizubu a conclu en invitant la population à dénoncer ces genres des personnes qui sont fait pour aggraver la situation des gens pourtant devaient prendre les antirétroviraux et continuer à vivre.

Cette 30ème JMS va être célébrée sur le thème nation ; « mobilisons-nous pour le dépistage au VIH d’en finir avec le sida en RDC »

Gabriel Kashugushu

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.