Now Reading:
Nord-Kivu/FARDC: Des soldats sont pointés du doigt pour viol sur certaines paysanes dans le Bashu à Beni

Nord-Kivu/FARDC: Des soldats sont pointés du doigt pour viol sur certaines paysanes dans le Bashu à Beni

Au nom de son devoir de protection de la population, certains éléments des Forces Armés de la République Démocratique du Congo (FARDC), ses rendent coupables des viols sur les femmes paysanes en localité kanyaunga, chefferie de Bashu dans le territoire de Beni.

Selon une source de la société civile locale, deux éléments des FARDC ont réussi à prendre par force trois femmes retrouvées dans leurs champs, « c’est du jamais vu ailleurs, c’est une marque propre au territoire de Beni » s’exclame un acteur de la société civile locale.

Pire encore, les éléments des FARDC sont accusés d’extorsion des biens de la population, surtout des poules et des animaux de la basse cour.

Contacté par une radio régionale de Goma, le porte parole de la 34eme région militaire, le capitaine Guillaume Djike, rejette les accusations. Pour lui, c’est inconcevable.  » L’armée congolaise est armée la plus disciplinée du monde ».

Malgré son incompétence en matière, le porte-parole du gouvernement Congolais ne peut jamais accepter de telles accusations sur l’armée d’un pays qu’il considère comme modèle pour les pays de l’Afrique qui l’entoure.

Cependant, ça reste déplorable pour l’armée congolaise, car même si les hautes instances militaires semblent rejetter ces accusations, mais la réalité est que les soldats qui jouissent jusque là de la présomption d’innocence, sont malheureusement détenus dans un cachot de la police et l’affaire est déjà instruit à la justice.

La question reste, la police extorque, l’armée viole, les rebelles tuent, les ADF machettent à qui reste la responsabilité de la population ?

Gabriel Kashugushu

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.