Now Reading:
Vente timide des fournitures scolaires sur les marchés de la ville de Goma

Vente timide des fournitures scolaires sur les marchés de la ville de Goma

images[1].jpeg

Les vendeurs des fournitures scolaires dans les différents marchés de la ville de Goma, observent ce dernier temps, un timide mouvement d’achat des objets classiques, à une semaine de la rentrée scolaire, prévue le 03 septembre prochain, ont déclarés les vendeurs

Selon ces vendeurs, comparativement aux autres années, les parents ne viennent pas en grand nombre, à la recherche des fournitures scolaires de leurs enfants pour plusieurs motifs.

Certains parents contactés par votre la rédaction  justifient cette absence d’engouement par la conjoncture économique difficile caractérisée par la modicité de salaire des agents et fonctionnaires de l’État, payés par le gouvernement congolais au taux de 930 francs congolais le dollar en lieu et place du taux appliqué sur le marché, celui de 1600 francs congolais voir 1650 francs congolais sur les marchés de la ville de Goma.

Ils sollicitent du gouvernement, de trouver une solution afin qu’ils soient payés au taux appliqué sur le marché de change.

Vente obligatoire des certains fournitures à certaines écoles

Certaines écoles du primaire et du secondaire de la ville de Goma, obligent  les parents d’élèves, l’achat des fournitures scolaires.

Selon le constat, les parents des nouveaux et anciens élèves sont obligés d’acheter à l’école  les cahiers de communications, journaux de classe et des écussons.

Chaque école fixe le prix de ces objets selon sa propre volonté à la solde des pauvres parents et pourtant le ministre provincial avait signé une note circulaire interdisant la vente des fournitures aux écoles.

Les parents qui ne savent plus à quel saint se vouer, sollicitent  l’implication des autorités compétentes, afin que ces écoles cessent de pratiquer cette vente illicite.

Gabriel Kashugushu

 

Input your search keywords and press Enter.