Now Reading:
Congo Airways s’accroche au prix au kilomètre transporté pour affirmer son essor en RDC

Congo Airways s’accroche au prix au kilomètre transporté pour affirmer son essor en RDC

via ECONOMIE

congomonde.net

congomonde.net

En 2010, le voyage aller-retour Kinshasa-Lubumbashi coûtait près de 690 usd, un prix qui dépassait celui de Kinshasa-Johannesburg. Le tôlé sur la question abouti en 2015 à l’instauration du système du prix au kilomètre par le ministère du transport à l’issue d’âpres négociation avec les opérateurs économiques du domaine de l’aviation civile de la RDC.

Quelle surprise pour les congolais de voir les billets  d’avion baisser de 30% ? La ligne Kinshasa – Goma aller-simple était passée de 520 usd à 260, Lubumbashi – Kinshasa est passée de 360 à 260usd, etc .

En fait, le ministère s’était appuyé sur 2 aspects : le premier, le prix au kilomètre transporté (PKT), consistant à calculer le prix de chaque ligne en fonction du nombre de kilomètres à relier et le second c’est bien sûr l’avènement de la flotte arienne de Congo Airways qui, de fait, venait concurrencer la compagnie africaine d’aviation qui régnait en monopole sur l’espace aérien au point d’en imposer la loi du prix selon ses intérêts à elle. Ainsi, un PKT de minimum 0,18 et de maximum 0,24 fût adopté au lieu d’un PKT de 0,32 appliqué par fly CAA en monopole ; ce qui déplut à Fly CAA qui tomba en conflit contre Bahati LUKWEBO ministre du transport initiateur de la démarche.

En tout, ce sont les acquis de cette politique de baisse générale de prix qui sont  la base de l’essor actuel de la nouvelle société Congo airways qui, progressivement, arrache de Fly CAA d’importantes parts de marché du transport aérien, bien qu’elle roule jusque là en position de perte logique en phase de lancement. On se demande, cependant, si Congo airways- avec ses près de 350 employés- pourra bien survivre en face de l’instabilité en vue en République Démocratique du Congo, connaissant que la compagnie est détenue en grande partie par l’Etat ainsi que par des opérateurs économiques du domaine publique du pays.

 

Gabriel Kashugushu

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.