Now Reading:
Ituri : Une discrimination observée dans l’aide du gouvernement alertent Paul Babangu et la jeunesse Hema

Ituri : Une discrimination observée dans l’aide du gouvernement alertent Paul Babangu et la jeunesse Hema

La jeunesse Hema de la province de l’Ituri alerte et dénonce fermement la discrimination du gouvernement congolais dans l’assistance de sinistrés de Goma et n’en fait pas autant pour les déplacés ayant fuit les atrocités commises dans les zones de Boga et environs.

Cette dénonciation a été faite par son Président provincial qui déclare que tout le monde en RDC voir même certains pays étrangers s’étaient mobilisés pour assister les sinistrés du volcan Nyirangongo de Goma mais pour ce qui est des déplacés de Boga, Tchabi et environs, personne parmi ces autorités n’a apporté une aide ne fus ce qu’en vivres pour leur subsistance.

Bosco Kisoke va trop loin pour demander l’effectivité de l’état de siège en Ituri car selon lui, ce régime en Ituri semble être bafoué en faveur de celle du Nord-Kivu tout en appelant les humanitaires à maintenant faire leur travail en volant au secours de ces personnes déplacées venues de Boga, Tchabi et environs.

La même hypothèse est aussi partagée par le député national Paul Babangu qui affirme quant à lui, qu’apparemment l’Ituri n’est pas compté par les autorités nationales de la RDC puis qu’à leur niveau il y a trop des plaidoyers pour la cause de l’Ituri mais qui sont sans suite favorable.

 » C’est comme si nous ne sommes pas considérés par le gouvernement congolais. Maintefois, nous avons été rassurés par le président de la République, le premier ministre ainsi que le ministre de la défense que l’Ituri sera pacifiée mais rien comme effort n’est fourni. Seule la province du Nord-Kivu est considérée, même dans la composition du gouvernement vous avez constaté que le Nord-Kivu a plusieurs ministres et vice ministres alors que l’Ituri n’a qu’un vice ministre  » s’alarme maître Paul Babangu.

 » Nous connaissons que l’avant plan est toujours pour le Nord-Kivu, qu’on n’oublie pas aussi l’Ituri  » ajoute-t-il.

L’élu de la circonscription électorale d’Irumu renseigne que ce sont les sujets Banyabwisha qui travaillent en connivence avec les ADF dans la zone de Boga car à l’en croire, certains rescapés ont reconnu le visage de leurs collègues des études parmi les auteurs de ces massacres. D’où, l’heure est bonne maintenant à l’état congolais de procéder à l’identification de ces banyabwisha pour enfin les ramener dans leur milieu de provenance.

 » Ce sont les membres de la communauté hutu rwandaise sous le sobriquet de Banyabwisha qui constituent des éclaireurs et co-auteurs avec les ADF de l’insécurité à ce jour dans les chefferies des Bahema Boga et Banyali Tchabi. Procéder à leur identification et les ramener chez eux est ma proposition au gouvernement congolais afin de sauver les vies  » conclu-t-il.

Rappelons-le, c’est depuis la nuit du lundi 31 mai dernier que cette région est en proie à l’insécurité orchestrée par les ADF qui, selon certaines sources entrecoupées, travailleraient en étroite collaboration avec les nyabwisha.

Nickson Manzekele depuis Bunia

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.