Now Reading:
Assistance des sinistrés de Nyiragongo : ‘’Messieurs dans ce véhicule, dites à la première dame merci beaucoup !’’(Propos d’un déplacé)

Assistance des sinistrés de Nyiragongo : ‘’Messieurs dans ce véhicule, dites à la première dame merci beaucoup !’’(Propos d’un déplacé)

Sourires aux lèvres, cris, chants, danses, mouvements dans tous les sens à l’arrivée du convoi des vivres et non-vivres de la fondation Denise Nyakeru Tshisekedi, en début de la soirée ce mardi, la joie des déplacés du volcan Nyiragongo installés à l’école primaire Mujoga, était indescriptible.

Le site de Mujoga est localisé dans le groupement Kibati, à plus ou moins 15 Km au nord du centre-ville de Goma. Tout autour sont installés deux autres sites. Les trois abriteraient quelques 6000 déplacés qui vont bénéficier de l’aide que la fondation Denise Nyakeru Tshisekedi (FDNT) a apportée, ce 2 juin.

‘’Il y’a d’autres personnes de bonne volonté, bien-sûr, qui ont précédé mais malheureusement elles donnaient des quantités insignifiantes par rapport aux besoins de la population, mais il y’a amélioration de la part de la fondation Denise Nyakeru’’, a observé Faustin Nzabayo, président de jeunesse du territoire de Nyiragongo.

L’amélioration consiste en effet dans le caractère multiple et consistant de l’aide de la FDNT. Coincé entre les déplacés, un jeune homme qui se présente comme l’un des accompagnateurs du convoi est parmi ceux qui reconnaissent l’abondance de l’aide. Pour ce qui est des vivres, ils sont composés des haricots, riz, farine de maïs, sucre, huile, lait, jus, savons, eau, biscuits, pour ne citer que cela. Les non-vivres sont des bâches, couvertures et d’autres équipements de confort.

Les grands, merci !

Il s’agit-là des mots d’un petit garçon d’environ 8 ans, qui s’adresse à nous à travers la vitre gauche de cette pick-up qui se charge de transporter les journalistes. Le gamin a été le premier à nous lancer ses paroles de joie avant un jeune homme d’une trentaine dont les propos sont repris dans le titre de cet article.

À ce moment, nous nous apprêtons à revenir sur Goma. Le bref rassemblement que les délégués de la fondation Denise Nyakeru Tshisekedi tiennent est terminé. Avant, Sarah Biselele avait pris la parole devant une foule compacte de femmes, hommes et enfants déplacés du site Mujoga qui acclamaient et criaient de joie après chaque phrase de la dame. ‘’Quand la première dame a appris que le volcan était en éruption, elle s’est mise à prier Dieu pour qu’Il épargne la population. Elle a, par la suite, donc fourni tous ses efforts pour vous faire parvenir cette aide ici, malgré la fermeture de l’aéroport. Y’a-t-il une expression d’amour plus forte que ça ?’’, a dit Sarah Biselele, à l’interrogation de qui la foule a répondu par un grand non !

Elle a expliqué que la première dame a envoyé l’aide pour compatir avec les sinistrés du volcan et les réconforter physiquement. ‘’Personne ne remplace une mère, c’est pourquoi tous nous sommes ses enfants’’, a dit au sujet de la première dame l’administrateur intérimaire du territoire de Nyiragongo, Édouard Bahati, alors qu’il s’adressait à la foule de déplacés via un mégaphone.

Première bénéficiaire de l’aide, Daphrose est tellement joyeuse qu’elle manque des mots devant les micros de journalistes. ‘’Que Dieu la bénisse, que Dieu la bénisse dans toutes ses entreprises et l’accompagne partout !’’, a-t-elle dit.

Depuis dimanche, la fondation Denise Nyakeru Tshisekedi est mobilisée dans la distribution des vivres et non-vivres dans l’agglomération de Goma et dans le territoire de Rutshuru. Voici 4 jours successifs qu’elle redonne du sourire à des milliers des déplacés inconsolables loin de chez eux et parfois après la perte de leurs biens ou proches.

Frédéric Feruzi

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.