Now Reading:
« L’Afrique a besoin d’une renaissance et en avait besoin, cela depuis la fin de la colonisation directe du continent »(Charles N. Lambert)

« L’Afrique a besoin d’une renaissance et en avait besoin, cela depuis la fin de la colonisation directe du continent »(Charles N. Lambert)

Par Notre Reporter

Le leader de la toute première guerre économique de l’Afrique jamais connue, pour son indépendance , M. Charles N. Lambert, a lancé les activités en vue de la renaissance de l’Afrique, également connue sous le nom de renaissance africaine, cela à travers un nouveau système économique connu sous le nom de capitalisme compassionnel.

Selon M. Lambert, l’Afrique a besoin d’une renaissance et en avait besoin , cela depuis la fin de la colonisation directe du continent. Une renaissance qui, selon Lambert, donnera du poids à la découverte de ce qu’elle est en réalité, quand elle est dépourvue d’influences coloniales et une renaissance qui établira également un plan d’action de son développement et de son avancement en tant que peuple.

Cette renaissance tant attendue, également connue sous le nom de « Renaissance africaine » ou « L’Afrique pour les Africains », a été articulée dans des scénarios détaillés écrits au cours des 26 épisodes de la première saison de l’émission guerre économique (Economic War) avec Charles N. Lambert.

Cette renaissance, qui s’appuie sur un nouveau système économique connu sous le nom de « Capitalisme solidaire », comprend un plan de mise en œuvre détaillé,inclus le retour des esclaves en tant que maîtres d’une superpuissance économique africaine plus sophistiquée et plus dynamique qui permettra de sortir des centaines de millions de personnes de la pauvreté et d’accélérer le développement des communautés rurales (lire la lettre ouverte aux Afro-Américains).

Lambert explique que cette renaissance se fera dans deux événements majeurs coordonnés par la plateforme Trinity qui est composé de The Black Wall Street, Redirect Mall et Chaines des développement (Development Channels.) La renaissance s’articule autour du tout premier transfert idéologique des Afro-Américains aux Africains par l’adaptation de la philosophie économique de Black Wall Street, qui consiste à piéger et réinvestir, il y a 100 ans (visualisez la vidéo expliquant cette adaptation philosophique après 100 ans).

Le premier événement se concentre sur la renaissance philosophique en ligne de l’Afrique à travers l’adaptation du Capitalisme Compatissant et de la nouvelle plateforme Black Wall Street Trap and Reinvest. Le second événement, le Resurrection Camping Festival, qui réunira un million de personnes en novembre 2021 (Rakai), se concentre sur la renaissance hors ligne de l’Afrique par la renaissance de la nouvelle communauté Black Wall Street (City), des 600 juridictions et des subdivisions/opérations commerciales franchisées, toutes conçues pour transformer l’Afrique en une superpuissance mondiale réalisant le rêve de longue date de nos ancêtres, explique encore Lambert dans un message vu par ce site.

Le patron de BWS explique que la renaissance d’une Afrique dépourvue d’influences étrangères nécessite l’annonce d’une nouvelle capitale pour l’Afrique et l’Ouganda a été choisi par la providence pour être le lieu sur notre continent pour ce statut de capitale.

Cela explique pourquoi les deux événements se déroulent en Ouganda et pourquoi une agence de publicité et d’événements basée en Ouganda (Balaam Marketing and Promotions Agency) a été sélectionnée pour porter cet important drapeau de l’Afrique.

Le premier événement se tiendra les 31 mai et 1er juin 2021 à la Black Wall Street House (BWS House), 4, Kitante Close, Kampala, Ouganda.

Lambert indique également que la BWS lancera 7 choses et décernera des prix pour le panafricanisme à 28 personnes au cours des deux jours de commémoration de la renaissance philosophique de l’Afrique.

« Les 7 choses que nous lançons comprennent un livre intitulé le nouveau monde du Capitalisme solidaire (New World of Compassionate Capitalism ) qui démystifie le système capitaliste mondial actuel de l’ancien philosophe européen Adam Smith, deux pièces de théâtre basées sur la littérature africaine – When the Samba Broke et Wait Until Dawn – qui démontrent la richesse de la sagesse des sociétés traditionnelles africaines, 1 000 citations philosophiques de Charles N. Lambert qui soulignent le fait que l’auteur de la renaissance de l’Afrique est en effet un philosophe dans une ligue qu’Adam Smith ne pourrait qu’admirer », indique un message du BWS.

Le lancement de 7 Star comprend également une nouvelle plateforme de médias sociaux appelée Cercle économique (Economic Circle), qui offre un moyen ingénieux d’associer les médias sociaux à l’émancipation économique de la société africaine.

« Nous lançons également les toutes premières opérations commerciales franchisées de la BWS, connues sous le nom de Good Morning Africa (boulangerie), la nouvelle application Black Wall Street et la nouvelle télévision par satellite Black Wall Street », indique M. Lambert dans son message.

Enfin, en ce qui concerne les prix sans précédent décernés par la BWS, connus sous le nom de Prix du défenseur de l’Afrique (Advocate of Africa Award), que nous remettrons chaque année à des panafricanistes estimés, nous remettons des prix à 28 premiers lauréats distingués, dont le président Yoweri Kaguta Museveni et 12 autres Ougandais notables, Wole S
oyinka, OLP, entre autres », note M. Lambert.

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.