Now Reading:
Nord-Kivu : 4 pêcheurs ougandais arretés aux cotés de 15 moteurs hors-bords des pêcheurs congolais saisis par les « Maï Maï » à Chanika

Nord-Kivu : 4 pêcheurs ougandais arretés aux cotés de 15 moteurs hors-bords des pêcheurs congolais saisis par les « Maï Maï » à Chanika




Les « maï maï » ne cessent d’insécuriser les activités des pêches pour les pêcheurs congolais tout comme ougandais sur le Lac Édouard. Ce lundi 12 Avril 2021, ils ont traversé la frontière et ont arrêté 4 pêcheurs ougandais qu’ils ont ramené dans la forêt de Chanika, zone considérée comme leur quartier général située du côté congolais dans le territoire Rutshuru.

D’après Josué Kambasu Mukura, secrétaire général de la Fédération des comités des pêcheurs individuels sur le lac Édouard qui vient de livrer la nouvelle à les volcans news.net, le même lundi dans l’après-midi midi, ces maï maï ont eu à saisir egalement 15 moteurs hors-bords des pêcheurs congolais qu’ils ont trouvé sur leur chemin de retour quand ils ramené les 4 pêcheurs ougandais.

Le secrétaire général de la FECOPEILE qui révèle que ces forces négatives exigent une somme colossale d’argent pour la relaxation de ces 4 pêcheurs ougandais ainsi que les 15 moteurs hors-bord des pêcheurs congolais, dit craindre que cette situation n’occasionne la guerre entre la RDC et l’Ouganda d’où son appel à l’implication urgente des autorités congolaises dans cette affaire.

« C’est depuis 3 jours que les maï maï ont circulé librement sur le lac Édouard. Ils ont même débordé la frontière pour aller arrêter les pêcheurs ougandais. Ils étaient au nombre de 4 dans leur pirogue. Maintenant ils sont dans la brousse de Chanika où ils sont en train de souffrir. À part ça, ces mêmes maï maï ont saisis plus de 15 moteurs des pêcheurs congolais. Et nous nous craignons comme pêcheurs. Comme les maï maï ne sont pas inquiété au niveau du Congo, ils commencent à se traverser la frontière pour aller menacer même les ougandais et quand les ougandais vont aussi prendre des mesures sécuritaires, est ce que ce ne sont pas les pêcheurs qui seront des victimes des affrontements qui peuvent engager les deux pays ? » s’est interrogé Josué Kambasu Mukura.

Depuis plusieurs années les groupes armés maï maï actifs dans la région de Chanika sèment terreur et désolation contre les pêcheurs congolais sur le lac Édouard. Ce dernier temps, leur activisme a pris une autre tournure car ces derniers commencent à kidnapper même les paisibles citoyens et exiger des montants exorbitants pur leur libération faute de quoi les victimes se voient torturées au premier degré.

Le secrétaire général de la FECOPEILE qui estiment que les pêcheurs congolais sont déjà pris en otage par ces maï maï, demande au gouvernement congolais de tout faire pour prévenir toute guerre qui peut surgir entre les gouvernements congolais et ougandais suite à cette situation en eridquant les basitllons de ces groupes armés dans la région de Chanika qui contribue aussi à l’insécurité alimentaire dans la région suite à leurs activités de braconnage.

Victoire Muliwavyo

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.