Now Reading:
Volcan Nyiragongo : l’OVG note une faible activité depuis 2 semaines

Volcan Nyiragongo : l’OVG note une faible activité depuis 2 semaines

Le bulletin de la dernière quinzaine de mars 2021 de l’observatoire volcanologique de Goma (OVG) vient d’être rendu public. Il présente une situation plus ou moins favorable.

Comme d’ordinaire, le bulletin s’étend sur 4 domaines liés à l’activité des volcans du nord de Goma mis à part la technique et les activités du bureau de l’OVG. Il s’agit du rayonnement thermique, la séismologie, la géothermie et fractures ainsi que la géochimie.

Les données renseignent qu’il y’a eu une faible radiation thermique au volcan Nyamulagira aussi bien qu’à la hauteur de son voisin de Nyiragongo, plus proche de la ville de Goma. De même, le niveau du lac de lave du volcan Nyiragongo ne montre pas de variations brutales et se maintient au niveau de P3 comme pour la période du 1er au 15 mars 2021.

Si l’activité séismo-volcanique était un peu plus élevée du 12 au 27 mars au niveau du volcan Nyiragongo, l’OVG note qu’il n’y a pas eu de séismes de cassures qui peuvent provoquer une quelconque situation inquiétante. L’activité tectonique a été marquée par une faible intensité avec 9 séismes seulement, et cela dans le sud-ouest du lac-Kivu.

Pour ce qui est de la géothermie, le bulletin de l’OVG indique que les températures dans les fractures au sud du volcan Nyiragongo ont connu une tendance à la baisse dans presque tous les sites.

Enfin, dans le domaine de la géochimie, la concentration en dioxyde de carbone (CO2) a enregistré quelques diminutions remarquables notamment à Bugarura2 et à Munigi où la concentration est descendue en dessous de 1%. S’agissant du dioxyde de souffre (SO2), il s’observe une tendance à la baisse depuis le mois de janvier 2021 qui se situe autour de 3 tonnes par jour, indique le rapport de l’OVG.

Il est évident que l’activité est soutenue dans les champs des volcans Nyiragongo et Nyamulagira mais elle ne présente aucune inquiétude pour les zones habitées (Goma et ses environs) pour le moment, des séismes de cassures majeures n’ayant pas été observées durant la période de la 2ème quinzaine de Mars, précise l’observatoire volcanologique de Goma.

Le centre scientifique annonce aussi avoir enregistré la visite d’un total de 279 personnes au cours de cette période.   

  Frédéric Feruzi

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.