Now Reading:
Insécurité dans l’Est de la RDC : « Christophe Mbosso a franchi l’hypocrisie et il ne doit pas être mal interprété » (Hon. Emmanuel Kabuyaya)

Insécurité dans l’Est de la RDC : « Christophe Mbosso a franchi l’hypocrisie et il ne doit pas être mal interprété » (Hon. Emmanuel Kabuyaya)

Les réactions ne cessent de venir de tout bord dans la classe socio-politique RD congolaise après les propos du Président de l’assemblée nationale, Christophe Mosso qui a appelé les élus du Grand Kivu à quitter les groupes armés.

Dans une interview accordée à la presse de Goma, le député provincial Emmanuel Kabuyaya n’est pas resté indifférent face à cette actualité qui defraie la chronique en RDC. Pour cet élu de Lubero, la question sécuritaire de l’Est a toujours été traitée avec une dose d’hypocrisie de dedans car certes, certains politiques et officiers supérieurs oeuvreraient d’une façon ou d’une autre dans la déstabilisation de l’Est au lieu d’oeuvrer réellement et honnêtement pour la paix qu’ils prêchent.

Pour cet élu de du territoire de Lubero (Nord-Kivu), le président de l’Assemblée nationale Christophe Mbosso n’a fait que presser la plaie en disant tout haut la vérité que plusieurs disaient tout bas.

« Nous sommes surpris et heureux de voir que le président de l’Assemblée nationale ait parlé de la situation d’insécurité à Beni. Une situation qui endeuille tous les Congolais. Aujourd’hui nous venons de trouver un compatriote qui en parle. Que celui qui est impliqué soit arrêté ” déclare Emmanuel Kabuyaya.

L’élu de Lubero qui dit ne pas comprendre qu’en dépit de toutes les actions de dénonciation et exigences, la paix traîne à retourner dans la région de l’Est, invite le Président de la République à prendre au sérieux ce qu’a dit Christophe Mbosso car il peut y avoir des éléments qui peuvent aider à restaurer la paix et l’autorité de l’Etat dans l’Est du pays en général et au Nord-Kivu en particulier.

Victoire Muliwavyo à Goma

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.