Now Reading:
Walikale : La position des FARDC attaquée par un groupe armé à Kashebere

Walikale : La position des FARDC attaquée par un groupe armé à Kashebere

C’est depuis la matinée de ce vendredi, 19 mars que la position des FARDC basée à Kashebere dans le territoire de Walikale au Nord-Kivu a été attaquée par des combattants APCLS.

Selon le communiqué rendu public ce vendredi par le député provincial Prince Kihangi, élu de Walikale, le bilan fait état de cette position incendiée, des morts, des blessés et le pillage des biens de la population.

« Le matin de ce vendredi, 19 mars 2021, les éléments du groupe armé Alliance des Patriotes pour un Congo Libre et Souverain (APCLS) ont attaqué une position des Forces Armées de la République Démocratique du Congo à Kashebere dans le Territoire de WALIKALE. D’après les dernières informations, le bilan de ces affrontements fait état de l’incendie de cette position des FARDC, trois morts et trois blessés parmi les belligérants ainsi que le pillage de quelques boutiques dans le village Bulewa. Cette attaque aurait visé la libération de deux prisonniers de APCLS et son approvisionnement en armes et munitions dans cette position occupée par une dizaine de militaires, » peut-on lire dans ce communiqué.

« Nous condamnons avec fermeté cette énième attaque de nos Forces Armées par un groupe armé et obligeons ce dernier à cesser avec son activisme pour ainsi adhérer au processus de paix lancé par le Président de la République Démocratique du Congo et Chef de l’Etat, » poursuit-il.

L’élu de Walikale appelle les autorités militaires à renforcer cette position en effectif vu l’activisme d’hommes armés dans la zone. Au même moment, il invite le gouvernement  congolais à accelerer le programme DDRC pour resorber l’insécurité causée dans la région par les forces négatives.

« Les FARDC sont également invitées à renforcer la position militaire de Kashebere en effectifs au vu de sa proximité avec la zone trouble de Kaandja  sous contrôle des hommes armés incontrôlés, entre les territoires de Masisi et de Walikale.

Le Gouvernement congolais est également invité à vite, et sans atermoiement, rendre opérationnel le programme de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion Communautaire (DDRC) que nombreux jeunes illégalement armés attendent avec impatience, » conclut-il.

La rédaction

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.